Psychothérapie pour traiter les troubles du comportement alimentaire (TCA)

Les troubles de l'alimentation sont des affections complexes qui affectent des millions de personnes à travers le monde. Parmi ces troubles, on retrouve l'anorexie, la boulimie et le trouble de l'hyperphagie boulimique. Une caractéristique commune de ces troubles est la difficulté à contrôler le poids corporel, malgré les nombreux régimes alimentaires entrepris. Cette lutte incessante avec l'apparence et l'image de soi peut engendrer un profond mal-être et une détresse psychologique chez les individus touchés.

Quand les TCA défient le contrôle du poids : Le mal-être psy lié à l'apparence et à l'image de soi.

Les personnes qui souffrent de troubles de l'alimentation peuvent ressentir une pression écrasante pour atteindre un poids idéal ou une silhouette perçue comme étant socialement acceptée. Elles peuvent se trouver piégées dans un cycle de régimes restrictifs, de privations alimentaires sévères et de comportements compensatoires, tels que les vomissements provoqués ou l'abus de laxatifs ou de diurétiques. Malheureusement, ces stratégies ne conduisent souvent pas à une perte de poids durable, ce qui renforce les sentiments de frustration, de colère,  de haine de soi, de désespoir et de honte.


Le mal-être lié à l'apparence et à l'image de soi est profondément enraciné dans notre société axée sur l'apparence physique et les normes de beauté idéalisées. Les médias, les publicités et les réseaux sociaux bombardent constamment les individus d'images retouchées et de messages promouvant des corps minces et "parfaits". Cette pression sociétale exerce une influence significative sur la perception de soi et peut alimenter les pensées négatives concernant l'apparence et le poids.


De plus, les personnes souffrant de troubles de l'alimentation sont souvent confrontées à des jugements et à des stigmatisations de la part des autres, même de la part de membres de la famille comme des parents obsessionnels ou frères et soeurs moqueurs. Les commentaires insensibles, les remarques désobligeantes et les moqueries peuvent aggraver leur détresse émotionnelle et renforcer les croyances négatives qu'elles ont sur elles-mêmes. Ces jugements extérieurs peuvent également entraver le processus de guérison et rendre difficile la recherche d'aide professionnelle.


Il est crucial de souligner que les troubles de l'alimentation  vont au-delà de la simple volonté de contrôler son poids. Ils sont souvent liés à des facteurs psychologiques, émotionnels et environnementaux. Des troubles tels que l'anxiété, la dépression, les traumatismes passés, les difficultés relationnelles ou les pressions académiques et professionnelles peuvent contribuer au développement et au maintien de ces troubles.


Ces patients bien souvent, dévorent leurs émotions !


Pour surmonter ces difficultés, je vous propose un soutien professionnel adéquat. Ainsi spécialisée dans le traitement des troubles de l'alimentation, je peux vous aider à comprendre les causes profondes de vos troubles, tout en développant une relation saine avec la nourriture, vos émotions et votre corps, et à améliorer votre estime et votre image corporelle.


En effet si ce poids est d’origine émotionnel

Le poids émotionnel et les troubles du comportement alimentaire sont des sujets importants à aborder lorsqu'il s'agit de comprendre nos comportements compulsifs et les pulsions alimentaires. Il arrive souvent que ces comportements soient liés à des besoins psychiques plutôt qu'à de réels besoins physiologiques. Nous pouvons ressentir un vide émotionnel, une sensation de manque, de vide, de trop-plein ou de désordre, et nous tournons alors vers la nourriture pour combler ces sentiments et éprouver un plaisir immédiat. Le comportement alimentaire devient un refuge, une échappatoire qui nous permet de fuir la réalité et de faire une pause face au stress, à la peur, à l'insécurité ou à l'anxiété.

Il est essentiel d'identifier nos manques émotionnels pour comprendre l'origine de nos problèmes liés à l'alimentation. Il s'agit de faire place à notre dimension intérieure et de développer une conscience profonde. Il est temps de faire face au monde extérieur sans céder à la compulsion alimentaire qui ne fait que masquer nos faiblesses intérieures. Plutôt que de chercher à s'étoffer de kilos visibles à l'extérieur, il est primordial de gagner du "poids" intérieurement en renforçant notre confiance en nous-mêmes.

La crise : l'expression du trouble psy par le comportement alimentaire compulsif


Les régimes miracles et les recettes magiques deviennent alors des illusions qui nous font tomber dans le piège du fameux "yo-yo" du poids. La crise alimentaire et le comportement compulsif offrent une pause temporaire aux pensées négatives et dévalorisantes. C'est un moyen d'échapper à la solitude, à l'abandon ou au manque de reconnaissance. Cependant, ce comportement peut devenir addictif, ce que l'on appelle la "pulsion alimentaire" ou la "crise alimentaire". La sensation de calme ressentie est liée à la texture des aliments en bouche et à la fausse sensation de remplissage.


Il est important de reconnaître que ce comportement alimentaire compulsif agit comme un réflexe de survie, évitant ainsi la confrontation aux émotions négatives, mais il devient malheureusement souvent addictif. Pour sortir de ce cercle vicieux, il est proposé de réaliser un "sevrage" qui implique un travail sur l'estime de soi et l'affirmation de soi, en analysant l'origine du stress, en évacuant ou en acceptant les émotions négatives, et en suivant un plan comportemental alimentaire.


La nourriture peut répondre à trois attentes fondamentales : fournir une énergie vitale, inspirer le goût des projets et matérialiser la valeur de soi. Ces attentes sont liées à la pulsion de vie. La guérison de la dépendance alimentaire se produit lorsque nous remplaçons ce que nous recherchons à l'extérieur dans la nourriture par ce que nous souhaitons trouver à l'intérieur de nous-mêmes, dans notre for intérieur.


Une approche psychologique multidisciplinaire pour traiter les troubles comportementaux de l'alimentation

Le traitement des troubles de l'alimentation que je propose se concentre généralement sur une approche multidisciplinaire. La thérapie cognitivo-comportementale (TCC) est l'une des approches les plus couramment utilisées et a démontré son efficacité dans le traitement des troubles de l'alimentation. Elle aide les individus à reconnaître et à changer les pensées et les comportements dysfonctionnels associés à l'alimentation et à l'image de soi.

Traiter les troubles alimentaires et de l'estime de soi avec la psychologie, via la Thérapie cognitive comportementale

Il est également important de souligner que la guérison des troubles de l'alimentation ne se limite pas à la perte de poids ou à l'atteinte d'un certain aspect physique. Elle implique  donc, comme vous l’avez compris, un travail sur l'estime de soi, la confiance en soi, la résilience émotionnelle et la construction de relations saines avec son corps et la nourriture.

prise de rdv pour une consultation

Téléphone / Whatsapp
+ 33 6 60 56 08 06
Accès
76 Boulevard des Batignolles 75017 (Paris)
Métro Rome et Villiers (Ligne 2 et 3) Bus 30 et 94
Contactez Valérie Grumelin

formulez votre demande

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Paiement de la télé-consultation

Réserver une télé-consultation

Valérie Grumelin vous contactera suite au règlement dans les plus brefs délais pour convenir d'un créneau pour la télé-consultation ou via Whatsapp.