Dysmorphophobie, comprendre et surmonter les troubles de l'image corporelle

La dysmorphophobie, également connue sous le nom de trouble dysmorphique corporel (TDC), est un trouble mental caractérisé par une préoccupation excessive et dérangeante concernant une imperfection imaginaire ou mineure de l'apparence physique. Les personnes atteintes de dysmorphophobie ont tendance à se concentrer de manière obsessionnelle sur leurs défauts perçus, ce qui peut entraîner une détresse significative et des altérations de leur qualité de vie.

Emission France 2 "Ca commence aujourd'hui" du 13 octobre 2017 Prêtes à tout pour rester jeunes

Invitées : Valérie Grumelin psychologue psychothérapeute et Sylvie Poignonec Chirurgienne plasticienne et esthétique

Pourquoi est-ce que je me préoccupe autant de mon apparence ?


La préoccupation excessive de l'apparence est souvent liée à des facteurs multifactoriels, tels que des pressions sociales, des expériences passées  familiales traumatisantes, telle qu’une ressemblance à un être désaimé par l’un des parents par exemple, ou  encore des normes de beauté idéalisées dans les médias. Dans le cas de la dysmorphophobie, la perception déformée de l'apparence peut être exacerbée par des distorsions cognitives et une attention sélective aux défauts perçus. En travaillant ensemble, nous pouvons explorer les origines de cette préoccupation et développer des stratégies pour réduire son impact sur votre bien-être émotionnel.


Comment puis-je surmonter mes pensées obsessionnelles sur mon apparence ?


Les pensées obsessionnelles liées à l'apparence peuvent être particulièrement envahissantes dans la dysmorphophobie. En utilisant des techniques de la thérapie cognitive-comportementale (TCC), nous pouvons travailler sur l'identification et la remise en question des pensées négatives automatiques.

Comprendre et décrypter d’ou elles sont nées.Vous apprendrez à développer une perspective plus réaliste et équilibrée de votre apparence, ainsi qu'à utiliser des stratégies de gestion du stress et de l'anxiété pour faire face aux pensées obsessionnelles et au regard de l’autre.

Comment puis-je améliorer ma confiance en moi malgré mes préoccupations sur mon apparence ?


La dysmorphophobie peut avoir un impact significatif sur la confiance en soi. En tant que thérapeute, je vous guiderai à travers des exercices d'estime de soi et de renforcement des compétences sociales. Nous travaillerons sur l'identification de vos forces et de vos qualités, et je vous fournirai des outils pratiques pour vous aider à développer une image de soi plus positive et à cultiver des relations interpersonnelles, familiales et sociétales plus saines.


Pourquoi est-ce que je me sens ainsi par rapport à mon apparence ?

Est-ce lié à mon enfance ?


Il est vrai que l'enfance et les relations familiales peuvent jouer un rôle dans le développement de la dysmorphophobie. Certains patients ont exprimé que leurs préoccupations sur leur apparence découlaient d'une enfance où leurs parents n'avaient pas désiré l'enfant tel qu'il est, mais tel qu'ils l'auraient voulu. Ces expériences peuvent entraîner des sentiments d'insatisfaction de soi et de recherche constante d’approbation.


Parfois certains parents divorcés, influent sur un nez qui rappellerait celui du père et qui déplairait à cette mère en colère, beaucoup d’autres exemples caricaturales peuvent être ainsi décryptés et mon rôle te mon soutient vont aussi dans ce sens de réflexion.


En tant que thérapeute, je tiens à souligner que la dysmorphophobie est une condition complexe et qu'il est important d'explorer individuellement les facteurs qui contribuent à vos préoccupations sur votre apparence. Nous pouvons travailler ensemble pour comprendre les influences passées et développer des stratégies pour vous aider à vous accepter et à vous valoriser tel que vous êtes.



La dysmorphophobie et les troubles liés à l'image corporelle : Un regard psychologique approfondi


Les chirurgiens plasticiens sont de plus en plus confrontés à l'augmentation des cas de dysmorphophobie parmi les candidats à la chirurgie esthétique. Cette préoccupation concerne particulièrement les jeunes adultes, qui sont influencés par la frénésie des filtres proposés par les réseaux sociaux, tels que Snapchat.


Comprendre la dysmorphophobie et ses symptômes


La dysmorphie fait référence à une anomalie physique, tandis que la dysmorphophobie est un trouble obsessionnel-compulsif caractérisé par la peur de la dysmorphie corporelle. Les symptômes incluent des complexes physiques peu objectifs et le désir de corriger des aspects du corps perçus comme difformes. Les personnes atteintes de dysmorphophobie sont obsédées par l'image qu'elles pensent renvoyer aux autres, en se focalisant souvent sur une partie spécifique de leur corps. Sur le plan psychologique, cet écart entre perception et réalité est appelé dysmorphisme.



L'insatisfaction perpétuelle : un symptôme puissant.


Un symptôme puissant de la dysmorphophobie est l'insatisfaction perpétuelle des patients ayant recours à la chirurgie esthétique. Certains patients restent constamment insatisfaits de leurs interventions, ce qui devrait être un signal d'alarme. Ils passent d'un désir d'intervention à un autre, entraînant une spirale descendante vers l'addiction. Dans de tels cas, il y a un risque de dérive obsessionnelle et l'opération devient un écran qui empêche une réflexion profonde sur leur mal-être existentiel.


ORIUS : un traitement efficace pour surmonter la peur de la dysmorphie

ORIUS est un traitement efficace de la dysmorphophobie pour de nombreux patients concernés.


Mais comment savoir si le traitement ORIUS, est pertinent pour traiter la dysmorphophobie ?


J’ai identifié 11 profils psychologiques pour lesquels  ma technique ORIUS peut être une solution efficace. Il est important de prendre en compte les symptômes ainsi que le contexte de chaque individu. Voici quelques exemples de situations dans lesquelles ORIUS peut être un traitement adapté :


Être né d'une grossesse accidentelle ou non désirée
Avoir été espéré comme étant du sexe opposé
Avoir vécu des abus ou des attouchements sexuels
Être un enfant adopté en quête d'identité
Avoir perdu un jumeau pendant la gestation
Avoir des problèmes de poids qui masquent une fragilité émotionnelle
Être issu de parents défaillants ou dépressifs
Être né par césarienne ou aux forceps


Les mécanismes psychologiques de la peur de la dysmorphie

Chez les garçons, ceux qui étaient désirés comme des filles peuvent consulter pour enlever leur gynécomastie ou leurs poignées d'amour, mais ils ne se sentiront jamais complètement à l'aise dans leur masculinité. Ils peuvent envisager une augmentation pénienne pour compenser un manque de confiance en eux-mêmes et de projection dans leurs relations avec les femmes. Ils ont souvent du mal à s'identifier pleinement en tant qu'hommes, car ils n'ont pas été suffisamment "narcissisés" par leurs parents qui les désiraient comme des filles.


Chez les filles, celles qui n'ont pas conscience d'avoir été fantasmées en tant que garçons pendant leur genèse peuvent consulter pour une augmentation mammaire. Elles restent souvent insatisfaites du résultat et demandent des prothèses de plus en plus volumineuses, ainsi que des interventions pour les lèvres, les fesses ou d'autres parties du corps, afin de correspondre à leur idée de la féminité.


ORIUS : une solution pour restaurer l'harmonie intérieure et extérieure

ORIUS, en tant que technique de restauration narcissique, permet aux patients de traiter leur mal-être existentiel en une seule séance. Par la suite, la chirurgie esthétique peut être utilisée pour parfaire l'harmonie entre l'image intérieure et extérieure. ORIUS représente donc un traitement efficace de la dysmorphophobie, offrant aux patients une solution pour se libérer de leurs préoccupations et retrouver une image de soi harmonieuse depuis l’origine de leur conception.


Rappelez-vous que vous méritez d'être aimé(e) et accepté(e) tel(le) que vous êtes, et que le chemin vers l'amélioration de votre bien-être émotionnel est possible avec le soutien approprié en présentiel comme en Visio, pour un décryptage de la problématique.




prise de rdv pour une consultation

Téléphone / Whatsapp
+ 33 6 60 56 08 06
Accès
76 Boulevard des Batignolles 75017 (Paris)
Métro Rome et Villiers (Ligne 2 et 3) Bus 30 et 94
Contactez Valérie Grumelin

formulez votre demande

Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Paiement de la télé-consultation

Réserver une télé-consultation

Valérie Grumelin vous contactera suite au règlement dans les plus brefs délais pour convenir d'un créneau pour la télé-consultation ou via Whatsapp.