L'EMDR une thérapie de déblocage des traumatismes

Traitement de l'état post traumatique

C'est quoi l'EMDR?

Les partisans de l’EMDR (Eye movement desensitization and reprocessing en français Mouvement des yeux, Désensibilisation et Retraitement (de l'information) ont tout comme moi, énormément de mal à expliquer le mécanisme rationnel fonctionnel sous-jacent à son efficacité. Pourtant, la justification principale de son action repose essentiellement sur sa combinaison de processus psychologiques et neurologiques. La guérison survient après avoir opéré des mouvements des yeux, ainsi que d’autres composants de l’EMDR, qui délivrent de la condition pathologique grâce à un système de traitement de l’information (Lohr, Kleinknecht, Tolin, & Barrett, 1995). D’une manière générale, le traitement consiste en plusieurs séances, et le nombre de séances dédiée à chaque phase de traitement est fortement dépendant de la condition de chaque patient (Hurst & Milkewicz, 2000).

Déterminer que le patient ne fait pas résistance au traitement EMDR

La phase initiale est consacrée à l’évaluation personnelle, le but est de déterminer si le patient est apte au traitement. L’évaluation initiale prendra en considération les capacités du patient a venir à bout de ses problèmes, ses facteurs de tension externes, sa condition physique, etc. La seconde phase présentera au patient les buts et procédures de l’EMDR. Arrivé à ce point, les techniques d’imagerie et de relaxation sont souvent associées pour renforcer la capacité du patient à faire face à toute la série de souvenirs traumatisants qui le troublent (Hurst & Milkewicz, 2000).

Identification d’un souvenir traumatisant

S’ensuit l’identification d’un souvenir traumatisant et d’une image qui représenterait le mieux ce souvenir (Shapiro, 1989). Le patient choisit en premier lieu une mauvaise appréciation de soi (par ex. « je suis nul, inutile ») relatif à cet évènement traumatisant, et de la même manière choisit ensuite quelque chose qui le valorise (« je suis quelqu’un de bien ») pour le substituer à la mauvaise estimation. Le patient évalue l’étendue, la force avec laquelle il croit dans la considération positive, utilisant une échelle graduée de 1 à 7. L’image et le sentiment négatifs sont alors associés et le niveau de malaise du patient est lui aussi estimé à l’aide d’une autre échelle (Lohr, Kleinknecht, Conley, Dal Cerro, Schmidt, & Sonntag, 1992).

Désensibilisation et restructuration cognitive

Il faut ensuite que le patient se focalise sur les émotions négatives qu’il a éprouvé et qu’il bouge en même temps ses yeux dans un mouvement d’aller-retour. Ce processus de désensibilisation est répété jusqu’à ce que le niveau de l’échelle mesurant le malaise se réduise de manière significative. Le processus de restructuration cognitif suit généralement la procédure de désensibilisation, à ce moment, le sentiment positif est consolidé dans le but de remplacer l’idée négative associée au souvenir traumatisant. Le patient doit conserver la croyance positive, et l’image dans son esprit, pendant que les mouvements des yeux continuent jusqu’à ce qu’il soit capable de rattacher le sentiment positif au souvenir traumatisant.

 

EMDR et Hypnose : quelle différence?

Il y a certaines similarités d’apparence entre EMDR et hypnose comme le fait de faire un retour sur le passé et le fait de demander au patient de concentrer son attention. 

Mais il y a aussi de nombreuses différences. Les principales sont que pendant une séance d’EMDR le patient n’est pas dans un état de transe hypnotique, qu’il est en contrôle de toutes ses pensées et réactions, et qu’il se souviendra de tout ce qui s’est passé pendant la séance. »

écrivait aussi dans sa Newsletter N°9 :

« Q : En quoi l’état dans lequel se trouve le patient lors de la stimulation bilatérale est-il différent d’un état hypnotique ? L’EMDR serait-elle un genre d’hypnose ?

R : La stimulation bilatérale a pour effet de mobiliser l’attention du patient pendant qu’il s’expose aux différents aspects du souvenir traumatique en mémoire. Des études par électroencéphalographie ont montré que l’EMDR et l’hypnose induisent des états de conscience très différents. 

La thérapie EMDR se distingue aussi de l’hypnose par le fait que le patient ne reçoit pas d’instructions particulières pour guider son attention vers un aspect ou un autre des souvenirs mais est seulement encouragé à  suivre les associations qui ont lieu spontanément dans son réseau de mémoire. » David Servan Schreiber

 

La technique EMDR commentée par F. Shapiro

 

Une méthode psychothérapeutique très efficace dans le traitement du stress post-traumatique

EMDR ou encore la désensibilisation et reprogrammation par mouvement des yeux en français est une méthode psychothérapeutique très efficace dans le traitement du stress post-traumatique, l'hypnose quand à elle est un état mental modifié caractérisée par une sensibilité élevée aux suggestions et un accès facile aux souvenirs inconscients.L’EMDR et l'hypnose sont de plus en plus utilisés pour le traitement des stress et certains traumatismes les deux méthodes bien qu’ayant les mêmes finalités ont pourtant des points très divergents. Source Comment hypnotiser

Quant à  Jacques Roques (EMDR-France) qui a beaucoup pratiqué l’hypnose avant l’EMDR, 

il ajoute que les résultats sont plus sûrs avec l’EMDR car :

– d’abord l’hypnose dépend davantage des "dons" du thérapeute (donc résultats plus variables), 

– ensuite l’hypnose ne marche pas avec certains patients (difficultés au lâcher-prise + danger de la suggestibilité : tout le monde n’est pas hypnotisable…). 

Dans l’hypnose, précise-t-il, il y a perte de conscience et donc totale dépendance du patient (suggestibilité), avec ensuite une amnésie de ce qui s’est passé en séance,… 

…ce qui n’est pas le cas en EMDR o๠le patient est conscient tout le temps, ce qui permet une réelle intégration de ce qui remonte pendant la séance.

Parfois l’hypnose est utilisée avant les premières séances EMDR (par exemple sur les enfants ou adolescents)… mais pour les patients par trop dissociés, il est également possible de pratiquer l’EMDR sans mouvements oculaires (stimulations tactiles alternées).

Extraits de séance de thérapie EMDR thérapie comportementale et cognitive

Mes autres solutions thérapeutiques

Energie et Fascia-thérapie

Art-thérapie

Le rêve éveillé

Rebirth intra-utérin en régresion EMDR