Psychologie enfant adopté – Rebirth utérin une solution efficace

Le développement psychologique et émotionnel de l’enfant adopté, est fondamentalement différent de celui qui naît et est choyé au sein de sa famille nucléaire. Parvenu à l’âge adulte, l’adopté qui a subi de nombreux traumatismes (vie intra-utérine difficile, abandon, orphelinat etc), est le plus souvent en proie à de nombreuses interrogations et un mal-être si profond qu’il devient vital de trouver une solution. Le Rebirth utérin est l’une des méthodes qui a su prouver son efficacité afin de lever les blocages et troubles psychologiques de ces enfants adoptés.

 

L’enfant adopté en 10 points

 

Le parcours d’une personne adoptée est jalonné d’expériences tant traumatisantes qu’extraordinaires. Son développement cognitif, émotionnel et physique est soumis à de nombreuses instabilités, ce qui les années passant, le rend toujours plus vulnérable. Afin de cerner au mieux la personnalité d’un adopté, un texte rendu public à la fin des années 1990 a su mettre les mots sur les principaux traits caractéristiques des enfants adoptés.

 

Psychologie de l’enfant adopté en 10 points

 

  1. Survivant extraordinaire qui a subi depuis la naissance de nombreux obstacles physiques et émotionnels
  2. L’incomparable : l’enfant adopté a une psychologie, un développement et un rythme différent de l’enfant biologique : courbe de croissance, acquis psychomoteurs etc.
  3. Sommeil difficile : terreurs nocturnes, énurésie, cauchemars etc.
  4. L’enfant téflon ou velcro : l’enfant adopté sera très accroché à son parent adoptif (enfant velcro) ou à l’inverse, il sera un enfant distant qui ne s’exprimera que pour les demandes utilitaires
  5. Des comportements hors norme, incompréhensibles car l’enfant est en permanence dans la reproduction de son modèle de survie
  6. Développement en escalier : il ne se développe pas de façon linéaire et continue tel que c’est le cas de l’enfant biologique mais au contraire par étape.
  7. Les phases de régression sont le lot de tous les enfants adoptés. Toutefois, après cette période, on constate une progression notable dans leur développement.
  8. La peur de l’abandon et la séduction : l’enfant adopté a une propension importante à l’angoisse et l’anxiété. Ces dernières se traduisent par un comportement séducteur (le besoin d’attirer l’attention, de se faire aimer) ou des angoisses d’abandon qui se traduisent par des cauchemars par exemple
  9. Les besoins primaires : si par exemple l’enfant a connu la faim, il est possible qu’il cache de la nourriture. Ces blessures invisibles peuvent le poursuivre longtemps, il faut simplement accueillir son besoin. Et peut-être même y participer en anticipant son besoin et en lui offrant des petits encas qu’il pourrait se réserver.
  10. Le besoin de connaitre ses origines fait partie intégrante du développement psychologique de la plupart des enfants adoptés. Le maintien dans l’incertitude, le doute seront toujours plus douloureux et difficiles à gérer que de connaître la funeste vérité.

 

L’adoption ou la quête d’identité

 

Les souffrances psychologiques de l’enfant adopté sont spécifiques et reflètent toute la maltraitance (abus physiques et psychologiques, négligence affective) de sa vie avant son adoption. Bien qu’aux premiers temps de l’adoption l’enfant se sente mieux psychologiquement et bien accueilli, progressivement les séquelles de son douloureux passé se révèlent par certains comportements, tels que ceux cités plus haut. L’enfant adopté est forcément un enfant désiré par ses parents adoptifs, ce qui n’est pas systématiquement le cas pour l’enfant biologique. Pour autant, cela ne suffira pas à annihiler les traumatismes du passé qui refont surface et peuvent empêcher l’adopté devenu adulte, de se sentir heureux et de s’épanouir. En effet, on note que dès l’enfance, l’adopté est en quête d’identité, il a besoin de s’ancrer et se sentiment qui perdure à l’âge adulte peut avoir des conséquences parfois désastreuses. C’est en cela que le suivi psychologique de l’enfant adopté est essentiel afin de désamorcer certaines situations ankylosantes.

 

Le rebirth utérin au cœur de la psychologie de l’enfant adopté

 

Le rebirth utérin : combattre les blessures de l’abandon

 

Le rebirth utérin est une thérapie qui a fait ses preuves afin de permettre aux adoptés devenus adultes d’affronter efficacement la blessure de l’abandon. Cette méthode qui consiste à procurer de l’apaisement, a une influence positive sur les cicatrices psychologiques de l’enfant adopté. Le rebirth utérin agit sur l’inconscient de l’individu qui depuis l’abandon vit dans la culpabilité de ne pas mériter l’amour, le regard et l’attention du parent. Il se convainc d’être celui qui n’a pas su combler les désirs et besoins de sa mère biologique. Ainsi, cette méthode va comme « réinitialiser la carte mémoire de l’adopté » afin qu’il puisse enfin avancer et construire sa vie future.

 

Le mot de la psy

 

Apaiser et intégrer l'enfant par mon concept du rebirth intra utérin en régression emdr. En effet, l'enfant ressentira sa période fœtale et s’y sentira ainsi apaisé, puis au moment de sa renaissance, je le fais être accueilli par sa mère adoptive qui l’enveloppe et lui donne tout l'amour dont il a besoin. Les enfants adoptifs ainsi s’ancrent, s'alignent et sont enfin justifiés. Renaître identique et pourtant tellement différent.

 

Votre consultation à Paris

 

Vous souhaitez en savoir davantage sur ma méthode Rebirth utérin en régression EMDR, contactez-moi via le formulaire ci-dessous:

 

Adresse du cabinet:

Psychologue Psychothérapeute
76, Bd des Batignolles
Paris 75017 France
m° Rome ou Villiers Ligne 2

+33 (0)6 60 56 08 06
vgh@valeriegrumelin.com

Skype: valeriegrumelin

Pour prendre rdv pour une consultation

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Posted in Mes articles thématiques.