La stérilité et l’infertilité « Insuffisance ovarienne précoce et infertilité »

En collaboration avec Dr. V. Bied Damon gynécologue spécialisée en Médecine de la Reproduction

Qu'est-ce que l’insuffisance ovarienne précoce ?

L’insuffisance ovarienne précoce (IOP   ou FOP – Premature Ovarian Failure) également dénommée ménopause précoce , est définie par l’arrêt de l’activité ovarienne de façon prématurée (avant 40 ans), avec pour conséquence une aménorrhée, une perte de fertilité et la diminution de la sécrétion des œstrogènes.

Ce phénomène est dû à l’épuisement de la réserve ovarienne et s’installe progressivement en 2 phases : IOP précose ou occulte qui précède d’environ 12 ans IOP confirmée ou ménopause. Seule IOP au stade précoce permet d’espérer une grossesse avec les ovocytes de la patiente, d’où l’intérêt d’un dépistage et diagnostic le plus rapidement possible. Le stade IOP précoce est principalement dépistée par les dosages hormonaux (FSH et AMH) et une échographie ovarienne.

Quelle en est la cause ?

 

Au moment de sa naissance, la femme possède un certain nombre d’ovules, lors de chaque cycle menstruel environ 30 ovules vont entamer un processus de maturation même si, généralement, seuls quelques uns vont aller au bout de ce processus se détachant dans les trompes de Fallope durant l’ovulation, les autres ovules ayant entamé ce processus ne parviendront pas à ovuler et seront perdus au cours d’un processus appelé atrésie folliculaire.

L’ovaire constitue son stock en follicules dès la 14e semaine de la vie intra utérine puis ce stock ne fera que décroitre jusqu'à la ménopause par l'atresie ou mort cellulaire programmée.C’est ce que l’on appelé la folliculogénèse . Chaque follicule lutte pour sa survie.

Évolution du stock en follicules

5-7 millions à 5 mois
1- 2 millions à la naissance
400 000 à la puberté
25 000 à 37,5 ans
10 000 à 40 ans
1000 à la ménopause

Cet épuisement de la réserve ovarienne varie d’une femme à l’autre selon le stock initial et la vitesse de l’atrésie des follicules.

500 follicules parviendront à l’ovulation de la puberté à la ménopause et 99,9 % évolueront vers l’atrésie ou aptopose.

Chaque cycles 30 follicules vont disparaître (atrésie).

Le seuil critique pour obtenir une bonne ovulation est d’environ 25 000  (37 ans) . Ce seuil précède de 12 ans l’age de la ménopause.

On appelle insuffisance ovarienne précose cette période de 12 ans qui précède la ménopause ou le stock en follicules est < 25 000 et la qualité de l’ovulation altérée. Le taux de grossesse évolutive baisse avec ce nombre de follicules et l’age pour atteindre 5% à 38 ans contre 25% a 25 ans.

Qu’est ce qui régule le veillissement ovarien ?

– facteurs génétiques sur le chromosome X

  • syndrome Turner
  • syndrome de X fragile

– facteurs épigénétiques et environnementaux

  • tabac
  • polluants, pesticides, ondes électromagnétiques
  • cosmeto : parabens
  • microparticules

– maladies auto-immunes

  • thyroïde
  • lupus et polyarthrite rhumatoide
  • diabète

– facteurs psychologiques : stress , traumatisme

 IOP stade débutante

*Signes cliniques qui doivent donner l’alerte !

  • infertilité « inexpliquée »
  • fausses couches à répétition
  • cycles courts  < 26 jours
  • syndrome pré menstruel
  • plus rarement : bouffées de chaleur et troubles de l’humeur
  • diminution du taux d’implantation en FIV

*diagnostic de IOP au stade débutant  :

– prise de sang

  • FSH normale ou > 10 UI
  • Pic prématuré de LH
  • Elévation estradiol > 80 pgml
  • AMH < 1

– Echographie

  • Compte de follicules antraux CFA < 6
  • Volume ovarien

Les dosages hormonaux et critères échographiques sont des marqueurs quantitatif de la réserve

L’age est prédictif de la qualité ovocytaire

Ainsi une AMH diminuée à 30 ans n’a pas le même pronostic qu’à 43 ans !

  • Lorsque l’insuffisance ovarienne est spontanée (sans motif apparent), on fera un caryotype afin d’étudier les chromosomes.

Au stade IOP confirmée : ce sont les symptômes de la ménopause

Aménorrhée

Bouffée de chaleur

Trouble de l’humeur

Infertilité nécessitant le recours au don ovocytes

FSH LH élévées , estradiol <30 pg /ml et AMH < 0,5

Traitement de stimulation pour les IOP débutantes

La prise en charge dépendra de l’age, du degré de IOP et des autres facteurs d’infertilté associés. Seules les IOP débutantes sont accessibles aux traitements de stimulation ovarienne afin de favoriser l’ovulation avec les propres ovocytes restants de la patiente. Les IOP confirmées nécessitent le recours au don ovocytes.

Le taux de grossesse reste modeste entre 5 à 10% avec un risque de fausse couche augmenté à 20% et plus. Ces résultats sont liés à la baisse associée de la qualité ovocytaire avec la baisse du nombre de follicule.

Si la femme < 38 ans avec une FSH <12 UI et un CFA > 5 : une FIV pourra être proposée en protocole antagoniste ou protocole court.

Si la femme > 39 ans, FSH> 12 ui et CFA < 5 un soutient de l’ovulation par stimulation ovarienne avec ou sans Insémination est possible.

On utilise la stimulation par FSH recombinante ou hMG . Les doses seront variable entre 75 et 200 unités.

Le jour de démarrage de celle-ci sera fonction de la durée du cycle :
1) cycle < 25 jours : la stimulation sera commencée tard à J8 afin d’éviter une ovulation prématurée
2) cycle> 26 jours : la stimulation sera débutée à J5

L'insuffisance ovarienne prématurée

Qu’est ce que l’insuffisance ovarienne prématurée ou IOP ?

Il existe 2 stades :

1-IOP confirmée : est l’arret de la production d’ovocytes et donc d’ovulation par l’ovaire.

2-IOP prématurée est liée à la baisse du nombre et de la qualité des follicules < 25 000 . Cette période est fixe et s’étend sur 12 ans avant l’arrêt définitif de l’ovaire.

Rappel du fonctionnement ovarien ou folliculogénèse

L’ovaire constitue son stock en follicules dès la 14e semaine de la vie intra utérine puis ce stock ne fera que décroitre jusqu’à la ménopause par l’atresie ou mort cellulaire programmée (apoptose).

Evolution du stock en follicules :

5-7 millions à 5 mois
1- 2 millions à la naissance
400 000 à la puberté
25 000 à 37,5 ans
10 000 à 40 ans
1000 à la ménopause

Cet épuisement de la réserve ovarienne varie d’une femme à l’autre selon le stock initial et la vitesse de l’atrésie des follicules.

500 follicules parviendront à l’ovulation pendant une vie de la puberté à la ménopause et 99,9 % évolueront vers l’atrésie.

Chaque cycles 40 follicules vont disparaître.

Le seuil critique pour obtenir une bonne ovulation est d’environ 25 000 (37 ans) .

On appelle insuffisance ovarienne précoce cette période de 12 ans qui précède la ménopause ou le stock en follicules est < 25 000 et la qualité de l’ovulation altérée. Le taux de grossesse évolutive baisse avec ce nombre de follicules et l’age pour atteindre 5% à 38 ans contre 25% a 25 ans.

Qu'est-ce qui régule le vieillissement ovarien ?

1- Les facteurs génétiques sur le chromosome X

  • syndrome Turner
  • syndrome de X fragile

2 - Les facteurs épigénétiques et environnementaux

  • tabac
  • polluants, pesticides, ondes électromagnétiques
  • cosmeto : parabens
  • microparticules
  • conservateurs et additifs alimentaires

3 - Les maladies auto-immunes

  • thyroïde
  • lupus et polyarthrite rhumatoide
  • diabète
  • facteurs psychologiques : stress , traumatisme

Signes cliniques

IOP au stade précose

  • infertilité « inexpliquée »
  • fausses couches à répétition
  • cycles courts < 26 jours
  • syndrome pré menstruel
  • plus rarement : bouffées de chaleur et troubles de l’humeur
  • diminution du taux d’implantation en FIV

Au stade IOP confirmée : ce sont les symptomes de la menopause

  • Aménorrhée
  • Bouffée de chaleur
  • Trouble de l’humeur
  • Ostéoporose
  • Troubles cardio vasculaire

Diagnostic de l'IOP

IOP débutante

  •   prise de sang
  • FSH normale ou > 10 UI
  • Pic prématuré de LH
  • Elévation estradiol > 80 pg ml
  • AMH < 1
  • Echographie
  • Compte de follicules antraux CFA < 6
  • Volume ovarien

Les dosages hormonaux et critères échographiques sont des marqueurs quantitatif de la réserve

L’age est prédictif de la qualité ovocytaire

Ainsi une AMH diminuée à 30 ans n’a pas le même pronostic qu'à 43 ans !

IOP confirmée

  • prise de sang
  • FSH > 20 UI et
  • Estradiol < « à pg/ml
  • AMH< 0,25
  • Echographie
  • CFA < 3

Infertilité inexpliquée

Mon travail consiste en cas de raison inexpliquée d'infertilité chez l'homme comme chez la femme à me pencher sur les causes et les raisons psychologiques de cette infertilité.

A travers ma technique du Rebirth intra-utérin  O.R.I.U.S je remets hommes comme femmes dans leur position initiale de fœtus et je change l'ordre, considéré alors comme un virus dans leur cerveau reptilien, d’avoir été conçu comme un enfant non désiré non souhaité ou comme étant d'un genre différent de celui souhaité par les parents.

Ainsi en leur permettant d'être identifiés dans leur véritable personnalité authentique libéré et sans ne plus avoir quoi que ce soit à prouver à leurs parents, pour être aimés et trouver leur place dans la famille, la communauté, la société, voir sur Terre. Avoir tout bonnement le droit d'être lui-même, l'homme débloqué libéré et intègre devient apte à procréer la femme qui se permet et qui s'autorise à être femme à être dans l'accueil et à ne pas être en permanence en réaction face a l'homme qui représente son défi de le dépasser puisqu'elle s'est intronisé ou idéalisé en tant qu'homme inconsciemment pour faire plaisir à ses parents.

Après ce traitement de Rebirth intra-utérin la femme retrouve toute cette liberté et toute sa capacité à accepter l'ouverture psychique comme physique, à devenir et être une femme et de surcroit une mère.  Vous pourrez trouver tous les détails du rebirth intra-utérin qui s’effectue sur une séance de 1 h 30, dans mon site. A bientôt.

Témoignages, interviews et conférences sur l'infertilité

Accompagnement à la FIV et à la GPA

Conférence journée de l' infertilité

Journée de l'infertilité interviews

Bibliographie

Version digitale "Retrouver sa libido en 26 témoignages intimes et sans tabous"

Un livre qui permet à chacun de se projeter et de comprendre l’origine de nos désirs frustrés ou refoulés.Ainsi ,décrypter nos attentes et espoirs , au masculin comme au féminin invite le lecteur à s’interroger pour partager harmonieusement avec son partenaire.
En effet de nos jours, le stress,la pression la culpabilité et les reproches dans le couple aboutissent parfois, à une libido réduite et une jouissance fragile ou manipulée .
S’affirmer clairement sans juger ni imposer mais en accueillant et suggérant , permet à chacun, de se sentir valorisé dans ses désirs comme dans sa sexualité .

Téléchargement de la version PDF,Kindle,Ebook du livre 15€

 



Payez avec PAYPAL