woman-stress

Le DÉ-conditionnement psychologique via une thérapie comportementale et cognitive

Parce que dès la période de gestation, commence notre conditionnement, la plupart d’entre nous arrive à l’âge adulte sans idée de qui il est vraiment, victime plus ou moins consciente d’une lutte incessante entre désirs authentiques et croyances héritées des divers étapes du conditionnement. Il arrive que faire ce qui semble juste et bien, éloigne du sentiment de bonheur, créant de l’inconfort et du malaise. En prendre conscience est alors un premier pas vers la solution. Comment se déconditionner ? La psychologie peut peut-être faire quelque chose pour vous. Dans le cadre d’une thérapie comportementale et cognitive, la psychothérapeute parisienne Valérie Grumelin vous propose de renaître à vous… remplis d’espoir et non d’attentes.

La relation de couple

« Depuis de nombreuses années, dans le cadre de thérapies cognitives et comportementales, je reçois des patients masculin comme féminin en privé ou en couple. J’observe alors leurs traits de personnalité, je vois leur conditionnement psychologique, ainsi que leurs parts féminine et masculine et la problématique que cela peut leur poser au niveau de l’estime de soi à travers leur relation de couple, jusqu’à induire leur projet de maternité dans une difficile acceptation. Je vais essayer de vous faire part de mes observations et de mes réflexions à l’échelle modeste de ma pratique individuelle de la psychothérapie, dans le cadre du traitement de l’infertilité, d’un manque de libido ou de tout autre problème rencontré par le couple.

Lorsqu’un couple se forme, tel des fiches mâles et femelles, l’homme et la femme sont attirés l'un par l'autre. Mais qui est l'homme et qui est la femme : celui qui le montre, ou celui qui le ressent? »

Le conditionnement psychologique et le genre

« De garçon manqué à fille réussie il n'y a qu'un pas…
De la femme accueillante à la femme castratrice, qu'un pénis inconscient…
De l'homme castré à l'homme comblant, une virilité prisonnière et enfouie dans l’inconscient de la femme enceinte... »

Entre inhibitions et frustrations

Les inhibitions féminines

« Lorsque les femmes se dénouent pudiquement à mon Cabinet thérapies cognitives et comportementales, elles découvrent avec émoi la complexité de leurs nombreuses inhibitions. Bridées par les menottes de leur passé psycho émotionnel, elles réussissent enfin à se déconditionner en libérant les réflexes nichés dans leur cerveau limbique, pour exprimer leur moi profond et authentique, et s’intégrer dans leur véritable identité sexuée comme sexuelle. »

Les frustrations masculines

« Idem pour les hommes et leurs divers fantasmes et frustrations saisis d’embarras face à leurs pairs et à la gente féminine. La thérapie cognitive et comportementale leur permet alors de prendre place et se ressourcer en séance, captivés par la découverte de leurs nombreuses facettes masculines qu’ils pouvaient s'interdire d'exprimer. Ainsi déconditionnés, ils réussissent à les dévoiler et mieux vivre leur virilité.

 

La nature profonde

En tout homme introverti se cache un virile, désireux de l’être.
En toute femme frustrée un besoin de faire jaillir sa sensualité réprimée. Blessés ou meurtris par nos tyrans intérieurs et ce, dès notre gestation, conditionnés par notre éducation et projections parentales, osons renaître à nous-mêmes libres et épanouis. »

Besoin d’une thérapie cognitive et comportementale, à Paris (ou ailleurs !) ?

Déblocage émotionnel & déconditionnement psychologique

Valérie Grumelin

Spécialiste des blocages émotionnels, Valérie Grumelin vous propose de suivre une thérapie cognitive et comportementale à Paris (Cabinet dans le 17ème), à Lyon ou à Rosas (en Espagne), ainsi que partout ailleurs puisque la psychothérapeute consulte également sur Skype. Cognitives et comportementales, ses thérapies sont la plupart du temps particulièrement brèves, afin de permettre à chacun de renaître à lui remplis d’espoir et non d’attentes.

Au-delà de la thérapie cognitive et comportementale : O.R.I.U.S.

Auteure de la technique de déblocage émotionnel O.R.I.U.S. (ou Rebirth Intra Utérin), Valérie Grumelin s’attache à réparer efficacement et tout en douceur, les traumas et autres conséquences du conditionnement psychologique conscient ou non, dans les meilleurs délais.

Prendre un RDV avec Valérie

Prêt pour un déconditionnement psychologique? Pour une thérapie cognitive et comportementale à Paris 17 avec Valérie Grumelin, plusieurs options s’offrent à vous :

L’adresse du Cabinet parisien de psychologie

Psychanalyste, thérapies brèves cognitives et comportementales:  
76, Bd des Batignolles
 Paris 75017 France

m° Rome ou Villiers Ligne 2

Le télephone et le courriel

+33 (0)6 60 56 08 06
  vgh@valeriegrumelin.com

La visio

Skype: valeriegrumelin

Call for an appointment or any information.
Llamar para tomar cita o para cualquier informacion.
Ou remplir le formulaire de contact !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Suivi thérapeutique psy de la dépression du stress trouble bipolaire à Paris

Zoom sur les mécanismes de déblocage émotionnel O.R.I.U.S.

Pour envisager d’O.R.I.U.S., il convient de bien comprendre les rouages du blocage psychologique, ou blocage émotionnel. La réaction au temps et aux émotions enfouies nous empêchant de voir à travers nos cinq sens, nous réagissons à son influence de diverses façons, pas toujours les plus appropriées, rarement celles que l’on voudrait.

 

Comment réagissez-vous au temps ?

 

Hier

 

Trop souvent nous restons accrochés au passé, nous sommes prisonniers de sentiments, de regrets, de remords, de vengeance, de ressentiment et autres émotions destructrices enracinées dans notre passé, dont bien souvent nous ne connaissons pas la cause, mais dont nous subissons les effets. Nous continuons à nous nourrir de sentiments destructeurs et laissons abîmer notre vie présente. Blocage émotionnel !

 

Aujourd'hui

 

Beaucoup d'entre nous sont tentés de fuir les défis et les pressions du moment présent. Nous procrastinons, nous remettons au lendemain ce que nous devons faire aujourd'hui. Nous nous créons de faux espoirs sur notre avenir et vivons dans la dénégation de notre situation actuelle. Nous sommes sous l'emprise de fausses croyances qui nous empêche d'avancer. Blocage émotionnel !

 

Demain

 

Nous nous inquiétons de l'avenir. Nous avons peur de l'inconnu et sommes terrifiés pars le lendemain. Nous ne savons pas quelle décision prendre, ni quelles seront les conséquences de nos choix. La peur et l'inquiétude nous consument sur place. Blocage émotionnel !

 

Comment briser ces mécanismes psychologiques?

 

Reprenez le contrôle !

 

Se comprendre…

 

Toutes ces émotions sont des réactions parce que nous avons permis au temps de contrôler notre vie, et que nous avons perdu notre libre arbitre. Mais lorsque soudain nous nous comprenons en toute conscience, nous résistons à nos réactions au temps, nous en devenons les maîtres.

 

Revenir aux causes de ses émotions…

 

C'est alors que nous avons la possibilité de changer les choses. Nous pouvons revenir à la cause et arrêter de supporter les effets, nous débloquer émotionnellement. La technique O.R.I.U.S. permets donc de pouvoir revenir aux causes, de dénouer les nœuds et d’être en phase avec sa véritable liberté. D'être soi-même sans être réactif mais devenir simplement proactif à sa vie.

 

La vie en « 3 T »

 

Passé, présent et futur

 

Nous avons l'impression que le passé est révolu et que le futur n'existe pas encore, mais le passé, le présent et le futur sont toujours avec nous. Alors comment le présent, le passé et le futur peuvent-ils coexister ? Imaginez un bâtiment de 30 étages. Nous nous trouvons aujourd'hui au 15e, qui représente le moment présent. Du 1er au 14e étage, nous sommes aux niveaux des temps qui nous ont emmenées jusqu'à cet instant. Du 16e au 30e étage se trouve le futur de notre vie. Que percevons-nous en général avec nos cinq sens ? Seulement le 15e étage, nous ne voyons ni les étages inférieurs, ni les étages supérieurs, pourtant tous les étages (c'est-à-dire le passé le présent et le futur) existent en un tout unifié, le bâtiment de 30 étages.

 

La délivrance !

 

Et si nous pouvions flotter en dehors du 15e étage de ce bâtiment et le regarder à distance, nous verrions les 30 étages à la fois. Cette abstraction est séduisante pour l'esprit, mais quelle leçon en tirer pour notre vie ? Qui se préoccupe du fait que le temps est en réalité un tout unifié ? Qui se soucie de savoir que demain est là, dès maintenant ? Puisque nous ne pouvons voir le lendemain et que nous pouvons percevoir hier, quelle importance à cette information pour nous ? Et bien tout simplement nous délivrer de nos souffrances en levant nos blocages émotionnels !

 

Le déblocage émotionnel par O.R.I.U.S.

 

Les 3 types de blocage émotionnel

 

Il existe trois sortes de blocage émotionnel qui se sont greffés en nous :

 

  • pendant notre période de genèse, avant même notre naissance, au sein de l'utérus qui nous portait,
  • ce que nous avons ressenti après notre naissance et pendant la petite enfance,
  • et ce qui a été conditionné par des traumatismes, de l’âge de l'adolescence à ce jour.

 

O.R.I.U.S. traite les blocages émotionnels liés à la période intra-uterine

 

O.R.I.U.S. : Originel Regression Intra Uterin Stimulation

 

La période intra-utérine

 

Comment pouvons-nous penser un seul instant qu'un bébé césarienne, qu'un bébé forceps ou qu'un bébé prématuré entre dans la vie avec la même énergie, la même confiance en lui, la même estime de lui, qu'un bébé qui décide lui-même du moment où il aura assez de force et de désir de sortir de l'utérus de sa maman, quand bon lui semble ? Il me paraît évident que chaque sortie de l'utérus doit être analysée pour comprendre la cause et les racines de notre manière de nous comporter, de souffrir, de réagir à soi-même et aux autres dans notre société. Revenir sur les causes de nos comportements réactifs et réactionnels, de nos blocages émotionnels, représente la voix de l'apaisement et de l'harmonie.

 

O.R.I.U.S. : le Rebirth Intra Utérin

 

Ainsi, avec ma technique O.R.I.U.S. vous renaissez à votre rythme, en toute harmonie. Vous renaissez déconditionné des attentes de vos parents et des peurs des médecins qui auraient décidé à votre place de votre premier mouvement vers la vie en dehors de l'utérus. Exempt de tout blocage émotionnel lié à la vie intra-utérine, vous retrouvez votre estime de vous, vous n'êtes plus réactif, et vous devenez proactif, en sachant maîtriser votre impulsivité car vous n'avez plus besoin de gratitude, ni de gratification permanente, pour vous donner l'impression d'exister, vous existez vraiment

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

La psychologie s’invite au 39ième Congrès de Médecine Esthétique et Chirurgie dermatologique

Tandis que s’organise la 39ième édition du Congrès National de Médecine Esthétique et de Chirurgie Dermatologique, qui se tiendra les 7 et 8 septembre prochains au Palais des Congrès de Paris, la Psychologue Comportementaliste Valérie Grumelin Halimi se prépare à intervenir sur le thème de l’appréhension de la psychologie du patient. À l’heure où la communauté médicale s’affole de l’engouement croissant des jeunes patients pour les visages « effet Snapchat », psychologie et chirurgie esthétique ont peut-être plus à voir qu’il n’y paraît de prime abord…

Au programme de l’événement

 

La 39ième édition d’un Congrès National des plus prisés

Conjointement organisé au Palais des Congrès de Paris par l’Association Française de Médecine Esthétique et anti-âge (AFME) et la Société Française de Médecine Esthétique (SFME), le Congrès National de Médecine Esthétique et de Chirurgie Dermatologique mise comme chaque année sur un beau programme : forums de Formation Médicale Continue (F.M.C.) pour les jeunes médecins désireux de se former, séances scientifiques de haut niveau, plusieurs dizaines d’ateliers pratiques vidéo retransmis, exposition de produits et de matériels pour l’esthétique médicale et chirurgicale, accueil de grands Groupes ou encore tables rondes de perfectionnement pour les médecins déjà installés.

 

La Journée de Formation pour les Assistant(e)s

 

 

Fort de son succès en 2017, la Journée de Formation pour les Assistant(e)s en Médecine et Dermatologie Esthétique est reconduite. Elle se tiendra le samedi 8 septembre et profitera cette année d’un nouveau programme de formation pour les futur(e)s Assistant(e)s en Cabinets de Médecine Esthétique et Chirurgie Dermato. La psychologue Valérie Grumelin interviendra à cette occasion.

 

Psychologie, Médecine esthétique & Chirurgie dermatologique

 

Appréhender la psychologie du patient en médecine esthétique et chirurgie dermatologique

Une écoute respectueuse du patient

La mission fondamentale du psychologue est de faire reconnaître et respecter la personne dans sa dimension psychique. Le psychologue, par son écoute, donne à toute personne l’occasion de s’exprimer et d’être entendue pour ce qu’elle est, sans qu’un jugement moral soit porté. Le rôle premier d’un psy n’est certainement pas de vouloir tout connaître de son patient, mais d’accueillir la parole, en toute simplicité et avec bienveillance.

Espérer Vs. Attendre, rêves Vs. illusions

Psychologue – Psychothérapeute, Valérie Grumelin entend expliquer aux assistantes en Cabinets de Médecine Esthétique et de Chirurgie Dermato, la psychologie du patient, afin de faciliter leur appréhension, améliorer la gestion de leur stress et se prémunir d’éventuels mécontents. En suggérant une approche de prise en charge adaptée au désir de chaque patient, elle va permettre aux chirurgiens esthétiques d’évaluer très clairement leurs attentes, sans verser dans l’illusion ni la déception permanente.

Valérie Grumelin, psychologue, psychothérapeute comportementaliste

La psychologie souvent à l’origine d’un désir de chirurgie esthétique

En matière de chirurgie esthétique, la psychologie est à l’origine de la plupart des désirs des patients. Recevant quotidiennement des patients « mal dans leur peau », déjà adeptes ou tentés par la chirurgie esthétique, la psychologue connaît bien le sujet, et entend partager ses connaissances avec les acteurs du secteur en première ligne, à l’occasion de cette journée de formation.

Pour en savoir plus sur l’événement : http://www.sfme.info/congres-medecine-esthetique

 

 

Le mot de la psy

 

« Existe-t-il un lien réel entre psychologie et chirurgie esthétique ? Et si en complément d’un acte esthétique il fallait mieux s’aimer, mieux s’écouter, mieux se comprendre pour s’embellir de l’intérieur vers l’extérieur ? Au cours d’une consultation de médecine ou de chirurgie esthétique, la psychologie doit avoir une place importante. Cela se comprend par le fait qu’il existe un lien affirmé entre la peau et le cerveau. Par exemple le psoriasis vous amènera à aborder une colère rentrée, s’il s’agit d’eczéma il faudra parler de son angoisse, tandis que la perte des cheveux sera liée à la peur, etc.

Des travaux récents viennent ainsi de montrer les effets du parfum sur l’immunité de la peau : une réaction allergique cutanée a pu être régulée grâce à la simple inhalation d’une fragrance. Ces champs d’investigation sont passionnants, car ils auront de nombreuses répercussions sur notre vie quotidienne. 

Il semble que les neuromédiateurs – ces messagers chimiques circulant entre peau et système nerveux – puissent exercer une influence tant sur l’épaisseur des tissus que sur la fabrication du collagène et du sébum, sur la pigmentation de la peau ou encore sur sa réponse immunitaire. Image de notre identité profonde et superficielle, reflet de notre existence, la peau apparaît de plus en plus comme un lieu de mémoire, où notre vie laisse, au fil du temps, une empreinte indélébile.

Évidemment, la psychologique ne constitue pas la seule et unique réponse à apporter, et la chirurgie esthétique non plus, tel qu’en témoignent les nouvelles attentes de la nouvelle génération de « patients 3.0 ». Il ne s’agit pas pour la psychologie de remplacer les actes chirurgico-esthétiques, mais de leur ajouter peut-être une dimension aussi holistique que complémentaire pour le patient. Chirurgie esthétique et psychologie ne sont pas incompatibles, loin de là ! »

 

 

 

Prendre rdv pour une consultation

 J’autorise le site Valeriegrumelin.com à enregistrer mes données.
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
ça commence aujourd'hui

Faire un enfant dans le dos: La paternité imposée

« Faire un enfant dans le dos » ou les effets boomerang de la paternité imposée

 

Ça commence aujourd'hui
Il apprend qu'il est père d'une fille de 17 ans !

diffusé le mer. 31.01.18 à 14h11

 

Vendredi 19 janvier à partir de 13h55 sur le plateau de l’émission « Ça commence aujourd’hui » (France 2), j’aborde la question des effets boomerang d’une paternité imposée. Qui sont ces femmes qui ne se rendent pas compte des risques qu’elles prennent et font encourir à leur progéniture en faisant un enfant à un homme qui ne le désir pas, et qui se sent de fait réduit au statut de « géniteur potentiel » ? Elles sont de plus en plus nombreuses, par obsession ou par inconscience, à « faire des enfants dans le dos », au mépris des conséquences auxquelles elles exposent cette nouvelle famille.

Horloge biologique et paternité imposée

La plupart des femmes cherche l’homme qui aura le désir de s’engager sur une durée de vie suffisamment longue pour leur offrir l’épaule réconfortante, la sécurité, et enfin la capacité à devenir mère, quitte à lui faire un enfant dans le dos.

Monsieur, Madame et son horloge biologique

Les hommes ont aujourd’hui souvent peur de s’engager, ils se sentent proies, voir même victimes de ce que les femmes font peser sur eux et sont prêtes à leur imposer : la paternité. Tandis qu’ils manquent de maturité et qu’ils ne sont pas prêts, de nombreux hommes se sentent oppressés par l’insistance, voir l’obsession de grossesse de leur petite amie, tels des accessoires au service d’une l’horloge biologique. Passé la trentaine, ces femmes décident que l’heure est venue pour elles d’être mère, et exigent de fait de leur homme, qu’il s’exécute, au mépris de sa situation personnelle vis à vis de la paternité. C’est alors que la notion de paternité imposée apparaît.

La vengeance poussera dans le ventre de la mère

On ne décide pas d’être mère, on choisit de devenir parents. Avoir un enfant, c’est assouvir le désir d’un couple de donner un fruit à son amour. Lorsque l’on impose une paternité à un homme, il y a toujours un effet boomerang. Lorsque l’on impose une paternité à un homme, l’enfant lui-même un jour reprochera à sa mère de ne pas avoir été digne de son « père malgré lui ». Sans forcément s’autoriser à des reproches directs, le papa se vengera de la mère par des attitudes punitives, et le climat familial s’en ressentira.

Quelle vie lorsque l’on fait un enfant dans le dos ?

Le temps des regrets

Si les débuts peuvent sembler idylliques à la jeune maman, elle ne tarde généralement pas à regretter ses choix, et notamment celui de l’homme qui l’a rendue mère alors qu’il n’était pas prêt. Se rendant compte de l’immaturité du papa, elle réalise qu’elle a fait cet enfant toute seule, qu’elle l’élèvera toute seule avec un père qui aura lâché prise et qui lui reprochera inlassablement d’avoir de lui avoir fait cet enfant dans le dos, de l’avoir fait « toute seule ».

Engagement de couple Vs. paternité imposée

Le géniteur à qui l’on fait un enfant dans le dos

Avoir un enfant est une chose sérieuse, et requiert une réflexion non moins sérieuse. On ne peut considérer l’homme comme un accessoire, un géniteur, un figurant à qui l’on fait un enfant dans le dos, à qui l’on impose une paternité. Le futur papa doit être tout aussi engagé que la future maman, avoir envie d’un enfant et considérer la haute importance de son rôle du père. L’enfant à venir à besoin de cet engagement conjoint, capital pour s’épanouir et vivre en bon état de santé mentale et physique. Il sera ainsi en mesure, le moment venu, de se projeter comme une personne capable de fonder à son tour une famille, lorsqu’il l’aura décidé.

Envie d’en savoir plus sur les effets boomerang d’une paternité imposée ?

Nombre de femmes restent seules, divorcées, abandonnées avec un enfant. Elles se privent de retrouver ensuite une vie facile, et découvrant à quel point il n’est pas toujours facile d’obtenir une pension pour élever cet enfant. Réfléchissez bien avant de faire un enfant dans le dos d’un homme. Imposer une paternité a souvent des conséquences lourdes sur le nouveau trio familial. Pour en savoir plus sur les effets boomerang d’une paternité imposée, rendez-vous vendredi 19 janvier à partir de 13h55 sur le plateau de l’émission « Ça commence aujourd’hui » (France 2).

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
La maison des maternelles-valerie-grumelinH

Emissions TV

Emission France 2 “Ca commence aujourd’hui” du 13 octobre 2017
Prêtes à tout pour rester jeunes

Invitées : Valérie Grumelin psychologue psychothérapeute et Sylvie Poignonec Chirurgienne plasticienne et esthétique


Emission France 5 “La maison des maternelles” du 06 octobre 2017

Ces bébés que l’on attend plus

Invitées : Valérie Grumelin psychologue psychothérapeute
à partir de 00:04:35
Chaque naissance est un petit miracle en soi. Mais certains bébés sont un vrai « cadeau du destin » ! Ils surgissent dans la vie de leurs parents qui, confrontés à l’infertilité, la maladie ou un accident de la vie, ne les attendaient plus. Pour évoquer ces belles histoires qui nous mettent du baume au cœur nous sommes avec : Valérie Grumelin, psychothérapeute, fondatrice du site « le guide de l’infertilité » (http://www.guide-de-l-infertilite.fr/)

Emission France 5 “Allo docteur” du 03 mars 2014

Les réponses avec le Dr Philippe Brenot, psychiatre sexologue, et Valérie Grumelin-Halimi, psychologue :

“Il y a des sous-déclarations concernant la masturbation. La question posée dans toutes les études est la suivante : vous êtes-vous déjà masturbé une fois dans votre vie ? Nous sommes aujourd’hui à un fort taux de 70-80% mais moins de la moitié des femmes ont une pratique habituelle de la masturbation. Et seulement un tiers des femmes ont une pratique assez intense de la masturbation. Cela a un lien assez direct avec l’épanouissement facile, ce que l’on pourrait appeler l’autonomie. C’est-à-dire que je peux jouir indépendamment de son partenaire. Cela donne à la région génitale une capacité de décharge orgasmique par exemple.”


Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Article-psychologie-magazine-grumelin-hailimi

Article Psychologie Magazine Mai 2017

Témoignage de patiente suite à la lecture de l’article et d’une thérapie ORIUS dans mon cabinet

Témoignage de patiente suite à la lecture de l’article et d’une thérapie ORIUS dans mon cabinet

Article Psychologie Magazine de Mai 2017

Le traitement et suivi psychologique du surpoids

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Patiente avec buses pour thérapie EMDR seance de psychologie

Publication à la fédération française à l’étude de la reproduction

Ma technique novatrice augmenterait-elle les chances de grossesse"?

Oui, pourquoi?

Publication scientifique présentée lors de la 21 ème journée de la Fédération Française à l'Etude de la Reproduction (FFER) du 21 au 23 septembre 2016 à la Maison de la Chimie à Paris.

 

Publication FFER

Publication FFER

Explications sur ma technique de travail de dépouillement du conditionnement émotionnel:
Le mental dépend du cerveau.Sans cerveau nous ne pouvons ni penser ni imaginer ni ressentir.
Notre cerveau est activé par un réseau de 90 milliards de neurones.
Nous commençons seulement à découvrir comment leur activité se rapporte à ce qu'il se passe dans notre mental.La texture du cerveau est pareille au Tofu il pèse environ 1 kilo 36 et rappelle la forme d'un chou-fleur.

Je suis attirée par le cerveau car il définit qui nous sommes.
Hippocrate disait déjà à son époque que c'est seulement du cerveau que viennent les joies et les peines les rires et les larmes les découragements et les lamentations.L'ensemble de ces émotions ne sont en fait que le comportement d'une vaste assemblée de cellules nerveuses et de leurs molécules associées.

Je vous laisse vous représenter ce que l'ensemble des conditionnements de nos parents peuvent faire comme ravages durant notre vie utérine , restés enfouis dans notre cerveau limbique, responsable des réflexes incontrôlés et influer dès la petite enfance positivement comme négativement sur nos propres modes de pensées et comportements!
Comprendre notre cerveau c'est commencer à nous comprendre nous mêmes ainsi que notre place jamais neutre dans la famille , la communauté et la société environnante.
Nous sommes capables de communiquer entre plusieurs de nos neurones à la fois disposant de la même information.Nous pouvons coordonner corriger et prendre des décisions.
Grâce à l'hippocampe nous pouvons nous souvenir et oublier.
Chaque axone de nos neurones est gainé de myéline pour isoler les axones voisins et accroître la vitesse des influx nerveux le parcourant pour traiter une information.
Le cerveau ne représente que 2 pour cent du poids corporel mais 20 pour cent des besoins énergétiques lui sont alloués.
Le génome humain comporte 22000 gènes et le cerveau utilise 70 pour cent de nos 22000 gènes sachant que leur activité est régulée par l'expérience.
A mesure que nos besoins changent des gènes différents sont activés ou désactivés.

Nous sommes donc susceptibles d'être menacés et sommes capables de nous modifier pour nous permettre croissance et adaptation. Nous sommes en évolution permanente jusqu'à se servir de nos pouces opposables pour envoyer des sms.Le cerveau se parle à lui même grâce au langage individuel et collectif de nos neurones.
Nous savons désormais que nous pouvons induire des images virtuelles conduisant notre cerveau à percevoir ces images comme étant réellement les siennes.
Dans les techniques d'hypnose et d'EMDR ainsi que dans le Rebirth intra-utérin on le constate facilement. Même l'illusion de la main en caoutchouc conduit donc le cerveau à la penser sienne et l'actionner comme telle. Il parait donc simple de conditionner un cerveau.

Mon travail consiste donc à suivre le process inverse et viser à le déconditionner en reprogrammant en lui de nouveaux ordres positifs validant sa personnalité et lui permettant de s'accomplir libéré des poids de son passé nichés dans son cerveau limbique, responsable , l'empêchant de prendre conscience de son libre arbitre.
Cette désactivation en Rebirth intra-utérin s'effectue grâce au processus de la régression appliquée par l'audio scan de l'Emdr agissant comme un relaxant idéal sur le cerveau en permettant au mental de se situer plongé dans un lieu ressource établi avec le patient au préalable de la séance le conduisant à l'harmonie en ses 5 sens. Visuel olfactif gustatif kinesthésiques et auditif.

Ainsi éveillé mais détendu à l'extrême le patient retrouve par sa renaissance un ancrage nouveau déconditionné de tout autre regard sur lui même que le seul désir d׳être authentique libre et aligné.Ceci résultant du coliculus supérieur qui joue un rôle pour l'orientation des récepteurs sensoriels de la tête vers des objets qui nous intéressent.le lieu ressource n'est autre que le lieu idéal ou le patient se ressent apaisé libre et sans danger.
Le cerveau démontre ainsi sa plasticité cérébrale.
Les émotions sont profondément dépendantes de la manière dont le cerveau et le corps réagissent l'un à l'autre.

Ainsi je permets aux patients de lever leurs blocages inconscients et de continuer leur route sans culpabilité ni frustration vers leur accomplissement.

Pourquoi parfois il est si compliqué de donner vie?
En effet comme vous l'aurez compris, ce qu'il se passe pour la mère lors de la gestation de son fœtus est du plus important pour lui !
Véritable éponge émotionnelle durant les neuf mois pendant lesquels il occupera entièrement le petit appartement tout feutré soit-il, que lui offrira l'utérus de sa maman , il captera.
Ses peines ses joies ses angoisses ses bonheurs, désirs et frustrations, attentes et déceptions, tout !
Il ressentira tout !
C'est ainsi que lui seront communiqués des conditionnements parentaux,  des son origine , c'est pour cela qu'il est bon de comprendre quels furent les sentiments animés par notre mère et notre père des notre propre conception , pour comprendre les frustrations les carences affectives qui nous ont menés à se sentir digne ou pas d'être parents , nous-mêmes .
Il est évident que l'on ne veut pas faire vivre à son enfant ce que nous avons vécu comme traumatismes durant notre première période de vie , car offrir la vie en procréant , veut dire estimer la vie que l'on a vécue, la valider valable  et suffisamment bonne pour se projeter dans un avenir positif et harmonieux , suffisamment comblés de nos attentes affectives parentales , pour donner à l'amour de notre couple marital un fruit béni de ce partage.

Prendre rdv pour une consultation/Demande d’information

 J’autorise le site Valeriegrumelin.com à enregistrer mes données.
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
Fertilité infertilité inexpliquée Valérie Grumelin psychologue psychothérapeute à Paris

D’où vient notre désir d’enfant

D’où vient notre inspiration à donner vie ?

 

D’où vient notre inspiration à donner vie ?

L’inspiration de la vie vient d’un désir de transmettre l’amour plus ou moins adroit que l’on a reçu durant notre enfance par nos parents. En effet, soit l’on a envie de donner autant que l’on a eu la chance de recevoir, soit  dans l'espoir de donner mieux en qualité, que ce que l’on a reçu d’eux.

L’inspiration vient donc bien de l’amour. Mais de quel amour s’agit-il?

 

Relation divorce séparation thérapie de couple à Paris

L’amour des parents

De celui que l’on aurait voulu recevoir, si l'on s'en est malgré nos déboires et conditionnements parentaux, sentis dignes.

De génération en génération, de mère en fille et de père en fils nous essayons de dépasser nos modèles en imitant leurs bons principes d" éducation et en composant avec nos propres idées de couple parental.

Il se produit alors de nouveaux échanges sur les modes de transmission et de communication de l’amour.

 

 

Cette inspiration vient donc d’une envie de créer et de partager â sa manière, à la fois innée et également acquise à travers les valeurs familiales transmises et ressenties depuis sa plus tendre enfance.

Aidés par l'instruction et les considérations sociétales et comportementales, en évitant les erreurs et les maladresses d’amour que nous avons subi et qui nous ont conduits vers nos souffrances de carences affectives, afin de ne pas les reproduire à notre tour.

 

 

Combler le manque d’amour parental

Si l’individu a reçu d'avantage d’adresse d’affection que de maladresse il sera inspiré pour donner la vie â son tour. Malheureusement s’il en est du contraire et qu’il ne s’est pas senti aimé, il aura du mal â éprouver une inspiration naturelle et c'est dans l’amour /pour et de /son conjoint qu'il pourra trouver une étincelle d’inspiration projetée par son désir de faire plaisir à l’autre.

 

Pour en savoir plus sur l'infertilité, sur ma technique de Rebirth intra utérin en régression EMDR et sur les stages de développement personnel que je vous propose, quelques liens susceptibles de vous intéresser

-

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail