Comment-se-connaitre-soi même thérapies Grumelin

 Comment devient-on ce que nous sommes, c’est à dire des êtres à part entière?

 

Étant donné que nous possédons près de 50% de gênes du côté de notre père, et 50% de gênes du côté de notre mère, est-il possible de devenir 100% soi-même et savoir qui l’on est vraiment? Auquel cas quand le devient-on ? Comment se connaître soi-même ?

Est-ce par l'apport de l'inné ou de l'acquis que nous nous définissons?

Qui l’on est vraiment, un savoir multifactoriel

En fait, ce n'est ni par l'un ni par l'autre ! Pour savoir qui l’on est vraiment, il convient d’observer la subtile combinaison des deux, en tout équilibre. Les deux interagissent d’une façon extrêmement complexe ; c'est ainsi que nous devenons qui nous sommes réellement, c’est à dire un être humain unique.

Comment se connaître soi-même?

Pour se connaître soi-même et se construire, il nous faut donc avant tout prendre conscience de notre existence, et la comprendre. Trouver à travers les autres qui nous sommes, en interagissent avec eux, pour savoir qui l’on est vraiment. Plus nous rencontrons de gens, plus nous apprenons de nous-même : nous savons ce qui nous attire, ce qui nous intéresse et ce qui nous fait suivre une voie qui nous paraît être la nôtre.

Devenir qui nous sommes, un long apprentissage

Pas de réelle conscience de soi avant 18 mois

Comprendre ainsi que nous sommes différents et uniques, pour acquérir la conscience de nous-mêmes, est une chose très difficile à faire. Ainsi, le nouveau-né prend conscience de lui-même à travers le miroir à seulement 18 mois. Avant il n'a pas conscience de son image, et ne se reconnaît pas dans le miroir, alors qu’il reconnaît sa mère ou son père s’il est assis avec eux face au miroir. Ils ne se reconnaissent pas eux-mêmes, bien qu’ils aient déjà une conscience de soi partielle vers 4 mois, dès lors qu’ils interagissent avec les autres.

ADN Vs. Expérience

C’est ainsi que pour savoir qui nous sommes vraiment, nous commençons par l’exploration à nous construire et nous épanouir pleinement. Notre environnement et notre culture nous façonnent, et les gênes de notre ADN, inscrits en nous, dessinent notre personnalité. Il est donc important de multiplier les nouvelles situations, les rencontres et les expériences pour

découvrir qui nous sommes vraiment. L’apprentissage de la connaissance de soi passe par l’expérience de l’autre.

Le développement personnel

L’enfance, berceau de notre personnalité

Notre tempérament nous permet de gérer nos émotions et peut évoluer dans le temps.

Tout dépend de la tendresse, de l’amour et de la réciprocité véhiculés par les parents et les figures proches. Plus la figure parentale se veut accompagnatrice, rassurante et protectrice, et plus nous serons capables de gérer nos émotions, nos peurs et nos stress. Les attentions et la dynamique des parents atténuent les peurs des enfants. Un enfant « rassuré » est un potentiel adulte capable d’expérimenter, d’apprendre à se connaître lui-même, pour savoir qui il est vraiment.

Lorsque l’hypersensibilité empêche de se rencontrer

Ainsi, derrière une difficulté à se connaître et à savoir qui l’on est vraiment, se cache souvent nos premières années de vie. Lorsque l’on estime que nos parents n’ont pas été assez présents durant notre petite enfance, que nous avons manqué de protection et de liens de communication, il n’est pas rare de ressentir une grande hypersensibilité face à l’inconnu, la peur du vide et du changement. Parfois, cette hypersensibilité devient chronique, et nous empêche de devenir qui nous sommes réellement.

Envie de d’apprendre à vous connaître vous-même pour savoir qui vous êtes vraiment?

Des solutions pour se rencontrer enfin

Psychanalyste, thérapeute comportementaliste d’approche intégrative, Valérie Grumelin propose des thérapies brèves d’une efficacité remarquable.

« Si cette hypersensibilité devient chronique, vous pouvez, par LA THÉRAPIE COMPORTEMENTALE et MA TECHNIQUE ORIUS , vous permettre d’accéder à votre inné, et ainsi connaître votre vrai tempérament, pas seulement celui conditionné par votre acquis environnemental. En effet, tout évolue, rien n’est figé. Il suffit d’en prendre conscience et de se donner les moyens de se connaître dans l’idéal de soi. » Valérie

Une thérapie sur-mesure

Inutile d’habiter Paris pour envisager d’apprendre à se connaître soi-même avec Valérie GRUMELIN. Les consultations peuvent se faire au cabinet, dans le cadre de rendez-vous sur internet, ou encore par téléphone (Skype, FaceTime, Meeting, Zoom, Watsapp et Messenger). Spécialiste des blocages émotionnels et du mal être lié à l’origine de l’individu, Valérie Grumelin consulte en plusieurs langues : français, espagnol, anglais, hébreux. La psy est également l’auteur de la méthode de déblocage émotionnel ORIUS (Rebirth Intra Utérin en régression EMDR).

« Avant de soigner, je questionne, interroge, écoute, comprends et dirige le patient vers un travail individuel, une thérapie sur-mesure. Il s’agit d’un travail précis à valider ensemble aussi bien en matière de diagnostique qu’en terme de durée thérapeutique, et ce dès la première séance. » Valérie

Devenez qui vous êtes avec Valérie Grumelin

Valérie Grumelin consulte du lundi au vendredi, de 9 heures à 20 heures.

76, Bd des Batignolles Paris 75017 France m° Rome ou Villiers Ligne 2

+33 (0)6 60 56 08 06 vgh@valeriegrumelin.com

Skype: valeriegrumelin

Prendre rdv pour une consultation

La crise de la quarantaine, envie de tout plaquer

Envie de tout plaquer pour changer de vie à 40 ans, la crise de la quarantaine

Changer de vie à 40 ans

Tout le monde a entendu parler de la crise de la cinquantaine. Mais bien que plus confidentielle, la crise de la quarantaine fait de plus en plus de victimes, de quadras en plein bilan de milieu de vie, s’interrogeant sur leurs choix avec une furieuse envie de tout plaquer. A 40 ans, la crise ne devrait pourtant pas raisonner comme un problème, mais plutôt comme une opportunité de s’assurer d’être sur le bon chemin. Changer de vie à 40 ans peut être l’occasion de rencontrer l’adulte que nous somme devenu, de redonner du sens à son existence.

Entre 35 et 45 ans

Le temps des remises en question

Moment charnière de la vie, la période se situant entre 35 et 45 ans est souvent un temps de remise en question parsemé de doutes et générateur d’inconfort. Tout plaquer à 40 ans, changer de vie sans attendre, aller voir ailleurs, se séparer, démissionner ou encore déménager sont autant de décisions prises à la hâte, potentiellement lourdes de conséquences et de regrets.

Changer de vie à 40 ans pourquoi pas, mais à condition que ce soit pour « mieux » ! Encore faut-il avoir cerner le problème et bien compris la question pour lui apporter la réponse adéquate ! Si des problèmes familiaux peuvent venir perturber la vie professionnelle, des soucis au travail peuvent également se répercuter au sein du foyer. Quand on ne se sent pas bien dans son travail pourquoi cela joue sur son état personnel? S’agit-il de la fameuse crise de la quarantaine ? Comment savoir précisément d’où vient le malaise ? Comment identifier la source du problème ?

Gare aux conséquences

Générant souvent une crise, la quarantaine peut avoir des conséquences plus ou moins dévastatrices selon les individus, et la radicalité de leurs changements de vie. La crise des 40 ans peut ainsi donner lieu à une rupture, un déménagement, une remise en question de son éducation, un déménagement, un besoin de donner un nouveau sens à son existence, ou encore au simple désir de s’épanouir réellement.

Lorsque arrive la crise de la quarantaine

A la quarantaine, prêt pour la crise !

Généralement, quand arrive la crise de la quarantaine, nous avons mûri grâce à nos premières expériences personnelles et professionnelles, chargées de plus ou moins de réussites et parfois de renoncements. Nous nous sommes plus ou moins épanouis et avons développé des compétences.

Alors pourquoi cette envie de tout plaquer, de changer de vie 40 ans ?

Cette première période de vie professionnelle n’a pas toujours été le fruit d’un choix objectif et fort de cette lucidité acquise avec les années, nous souhaitons que la seconde partie de notre vie soit plus maîtrisée à partir de 40 ans. Un changement de vie quel qu’il soit peut représenter un choix plus conforme à ce que nous sommes devenus avec le temps.

La reconnaissance de soi par la médiation d’autrui

L’expression de ce besoin peut alors prendre différentes formes : une crise personnelle ou un questionnement, un besoin de changement professionnel, un sentiment d’inconfort, de frustration, ou encore l’impression de ne pas toujours maitriser sa vie. Tout plaquer est trop souvent l’option envisagée, l’espoir d’un changement de vie grandit à la quarantaine. C’est à ce moment, mais parfois plus tard que l’accompagnement par un professionnel, psychanalyste et coach en développement personnel et professionnel peut vous aider à faire des choix objectivés, à comprendre ce qui vous anime, à transformer des expériences négatives ou douloureuses en force. Il s’agit en quelques sortes d’une « reconnaissance de soi par la médiation d’autrui ».

Avant de tout plaquer pour changer de vie à 40 ans : et si vous évoquiez votre crise de la quarantaine avec Valérie Grumelin ?

Qui est-elle ?

« Rendre perfectible notre imperfection en comprenant les raisons causes et conséquences de nos diverses souffrances afin de s'épanouir et se réaliser : Libre, authentique et aligné. »
Valérie GRUMELIN

Valérie Grumelin est spécialiste des thérapies brèves, psychanalyste et thérapeute comportementaliste d'approche intégrative pour un alignement "psychique physique et énergétique". Si depuis quelques années elle a développé la thérapie à distance, elle consulte également dans plusieurs villes (Paris, Lyon, Rosas en Espagne), et en plusieurs langues : français, espagnol, anglais, hébreux. Valérie utilise également Skype, FaceTime, Meeting, Zoom, Whatsapp ainsi que Messenger. Autrice de la méthode de déblocage psychologique ORIUS (Rebirth Intra Utérin en régression EMDR), elle est spécialiste du mal être lié à l’origine de l’individu, et des blocages émotionnels. Il n’est pas rare qu’à l’issue d’un déblocage opéré avec ORIUS, le patient en crise de la quarantaine ait besoin d’un accompagnement de type coaching pour retrouver le bon chemin.

Découvrir ORIUS
En savoir plus sur Valérie Grumelin

Spécialiste des thérapies brèves

Valérie Grumelin propose à ses patients une formule intéressante et inédite : une séance de décryptage suivie de quelques séances. Il s’agit de comprendre d'où vient le blocage, ce qui limite ou dérange le patient, avant de passer à la thérapie comportementale de déblocage.

Les consultations sont ouvertes du lundi au vendredi, de 9 heures à 20 heures. 
76, Bd des Batignolles
Paris 75017 France
m° Rome ou Villiers Ligne 2
+33 (0)6 60 56 08 06

vgh@valeriegrumelin.com
Skype: valeriegrumelin
N’hésitez pas à remplir le formulaire de contact !

Demande de rdv pour consultation
consultations a distance cabinet de psychanalyse Valerie Grumelin

Psychologie en ligne et thérapies brèves par Valérie Grumelin, psychanalyste à distance

En ces temps de repliement et d’isolation, de plus en plus de patients se tournent vers la psychanalyse en ligne et se mettent en quête du thérapeute qui, à distance, saura les aider. Une psychothérapie online est-elle vraiment efficace ? Un psychanalyste à distance peut-il réellement prendre en charge le désarroi d’un patient ? Déjà rôdée à l’exercice, Valérie Grumelin a profité du confinement pour développer sa pratique de la psychanalyse en ligne, et ses conclusions sont encourageantes.

Les thérapies brèves de Valérie Grumelin, psychanalyse à distance

Qui est-elle ?

 

Psychanalyste et thérapeute comportementaliste d'approche intégrative pour un alignement "psychique physique et énergétique", Valérie Grumelin consulte en plusieurs langues (français, espagnol, anglais, hébreux), dans plusieurs villes (Paris, Lyon, Rosas en Espagne). Auteur de la méthode de déblocage psychologique ORIUS (Rebirth Intra Utérin en régression EMDR), Valérie Grumelin Halimi est spécialiste du mal être lié à l’origine de l’individu, et des blocages émotionnels. Spécialiste des thérapies brèves, Valérie développe depuis plusieurs années, les séances de psychologie à distance.

Sa devise ?

« Rendre perfectible notre imperfection en comprenant les raisons causes et conséquences de nos diverses souffrances afin de s'épanouir et se réaliser : Libre, authentique et aligné. »
En savoir plus sur Valérie Grumelin

Pourquoi la psychologie en ligne ?

« Est-ce que la consultation psy en visio, ou par simple téléphone, est un bon moyen pour les thérapeutes en cette période de confinement, de difficulté avec le virus de la Covid 19 ? Sans aucun doute, puisque plus personne n’ignore qu’il est aujourd’hui préférable de limiter ses déplacements, bien au-delà des semaines de stricte confinement imposées par les gouvernements. En effet, la téléconsultation psychologique offre de nombreux avantages que mes patients sont en train de découvrir. » Valérie Grumelin, psychanalyste à distance

Les 3 principaux avantages de la téléconsultation psy

Elle permet au patient de bénéficier d’une attention psychologique sans induire aucun déplacement.
Certains patient se sentent particulièrement « en confiance » pour se livrer, du fait d’être à la maison.
La psychanalyse à distance représente un gain de temps certain pour les patients qui évitent les trajets pour se rendre en consultation et revenir.

Une séance à distance avec un psychanalyste, permet au thérapeute, quelle que soit la mobilité du patient, de rentrer en contact avec lui pour décrypter et diagnostiquer la problématique qui l'anime.

Un concept inédit

Séance de décryptage

Bien au-delà de la simple consultation psy online, Valérie Grumelin propose à ses patients une formule intéressante et inédite : une séance de décryptage online suivit d’une rencontre au Cabinet. La psychanalyste à distance opère ainsi une première séance de décryptage en visio, pour comprendre d'où vient le blocage, ce qui limite ou dérange le patient.

+ thérapie comportementale de déblocage

Cette séance est suivie d’une rencontre au cabinet (en présentiel) pour passer à la thérapie comportementale de déblocage, qui pourra, selon le type de prise en charge nécessaire (décidé en amont avec le patient), se faire dans le cadre de rendez-vous sur internet, ou par téléphone. Valérie utilise Skype, FaceTime, Meeting, Zoom, Whatsapp ainsi que Messenger.

« Mes thérapies sont brèves et efficaces et permettent au patient de se libérer pour s’accomplir sereinement. Juste devenir lui-même, libre, authentique et aligné entre sa dimension physique, psychique et énergétique. Grâce au Rebirth Intra Utérin, un patient peut souvent se libérer en une séance ! »

« Avant de soigner, je questionne, interroge, écoute, comprends et dirige le patient vers un travail individuel, une thérapie de couple ou encore de groupe. Il s’agit d’un travail précis à valider ensemble aussi bien en matière de diagnostique qu’en terme de durée de la thérapie brève et ce, dès la première séance. »

Valérie Grumelin, psychanalyste à distance.

Ils témoignent de leur rendez-vous à distance avec la psychanalyste

Murielle, convaincue par la psychologie à distance

« Je recommande vivement le travail de la psychanalyste Valérie Grumelin. Je doutais beaucoup de l’efficacité des téléconsultations, mais finalement je préfère ! Valérie sait mettre à l’aise et sa bienveillance se ressent même à travers l’écran. C’est extrêmement pratique pour moi qui n’arrivais jamais à trouver le temps. Je n’ai plus d’excuse ! Merci et je parle de vous partout autour de moi. Murielle »

Christian, patient discret

« Bonjour, c’est avec plaisir que j’accepte de témoigner de nos séances. Il m’a fallu 50 ans d’hésitations pour franchir le pas et consulter un psychothérapeute. La possibilité de consulter online le thérapeute y est pour beaucoup, du fait de la discrétion garantie ! Le fait d’éviter la perte de temps liée aux trajets rend les choses plus faciles. Enfin, la voix et le ton « direct » de Valérie, qui aident à sortir de sa zone de confort, pour explorer des versants de soi souvent méconnus. Merci de votre efficacité Madame, et à bientôt. Christian »

Anne, fascinée par la thérapie brève

« Chère Valérie, Merci beaucoup pour cette séance, j'ai trouvé cela fascinant qu'en quelques minutes et à distance, vous puissiez me raconter mon histoire ! Je ressors de cette séance un peu émue, mais ravie d'avoir un exercice à faire ! Même si rien ne remplace le fait de se voir en vrai, le format de 30 min est tout à fait adapté pour le visio, A bientôt, Bonne soirée, Anne »

Kayna, impressionnée par le résultat

« J’ai rencontré ce médecin après avoir consulté une vingtaine de spécialités sur Paris, et après avoir déboursé énormément d'argent. Cela fait maintenant 3 ans et demie que nous sommes mariés, et que nous étions au bord du divorce . Nous avons joué la carte de la dernière chance en allant consulter le docteur Valerie Grumelin .... Le docteur a vite cerné mon personnage, ainsi que celui de mon mari... Je ne sais pas comment elle a réussi à nous résoudre notre problème en un seul rendez-vous. Je me pose encore la question car elle nous a pas consulté, mais uniquement donné des conseils, et elle a pris le temps de cerner nos caractères.... Je me pose tous les matins la questions si cette Femme a un pouvoir ... a un Don.... en tout cas la dernière carte a payé !!!!! Nous avons enfin résolu notre problème de couple et nous pouvons enfin VIVRE comme un couple marié. Kayna »

Votre séance de psychologie en ligne

Psychanalyste, thérapeute comportementaliste d’approche intégrative, Valérie Grumelin propose des thérapies brèves d’une efficacité remarquable, par le biais de consultations de psychologie en ligne, du lundi au vendredi, de 9 heures à 20 heures.
Psychanalyste, thérapies brèves cognitives et comportementales

76, Bd des Batignolles

Paris 75017 France

m° Rome ou Villiers Ligne 2
+33 (0)6 60 56 08 06

vgh@valeriegrumelin.com
Skype: Valérie Grumelin/Whatsapp +33 (0)6 60 56 08 06
N’hésitez pas à remplir le formulaire de contact !

Prendre rdv pour une consultation

Consultation de psychanalyse Valerie Grumelin

La séance de décryptage de Valérie Grumelin, psychothérapeute en thérapies brèves

Psychanalyste, et thérapeute comportementaliste d'approche intégrative pour un alignement "psychique physique et énergétique", Valérie Grumelin propose à ses patients des psychothérapies aussi brèves qu’efficace ! Une formule intéressante et inédite, une première séance de décryptage permettant de comprendre d'où vient le blocage, avant de passer à la thérapie comportementale de déblocage. Une prise en charge rapide et ciblée qui peut être physique, psychique ou énergétique, soit l'une et l'autre, soit les 3 ensemble. Généralement convaincus par la méthode, les patients n’hésitent pas à témoigner de leur satisfaction.

Les psychothérapies brèves de Valérie Grumelin

Auteur de la méthode de déblocage psychologique ORIUS (Rebirth Intra Utérin en régression EMDR), Valérie Grumelin Halimi est spécialiste du mal être lié à l’origine de l’individu, et des blocages émotionnels. Elle est psychanalyste, thérapeute comportementaliste d’approche intégrative pour un alignement "psychique physique et énergétique".

« Mes thérapies sont brèves et efficaces et permettent au patient de se libérer pour s’accomplir sereinement, sans ne plus avoir quoi que ce soit à prouver ni à faire pour être aimé. Juste devenir lui-même, libre, authentique et aligné entre sa dimension physique, psychique et énergétique. Grâce au Rebirth Intra Utérin, un patient peut souvent se libérer en une séance ! » Valérie Grumelin, spécialiste de la psychothérapie brève.

NB. Pour des raisons de confinement et de Covid 19, la plupart des séances de décryptage s’effectue online, en visioconférence.

Ils témoignent de leur séance de décryptage

Anne : ravie !

« Chère Valérie, Merci beaucoup pour cette séance, j'ai trouvé cela fascinant qu'en quelques minutes et à distance, vous puissiez me raconter mon histoire ! Je ressors de cette séance un peu émue, mais ravie d'avoir un exercice à faire ! Même si rien ne remplace le fait de se voir en vrai, le format de 30 min est tout à fait adapté pour le visio, A bientôt, Bonne soirée, Anne »

Mathis : droit au but

« C’est avec un immense plaisir que je partage mes impressions à l’issue de ma thérapie brève avec Valérie, un vrai franc-tireur ! Droit au but, elle ne vous rate pas ! C’est sans doute le secret de l’efficacité de sa méthode, oser poser les bonnes questions sans attendre des mois que le sujet arrive de la bouche de ses patients. On profite de son expérience pour gagner un temps précieux. 1000 mercis. Mathis »

Anaïs : impressionnant !

« Bonsoir Mme GRUMELIN. Le contact avec vous est très agréable : les expressions de votre visage sont rassurantes ce qui facilite la libération de la parole. L'analyse du problème à partir des mots est une technique impressionnante. Je suis très confiante. Anaïs»

Stéphane : « on ne tourne pas autour du pot »

« Chère Valérie, je suis heureux d’apporter mon témoignage à vos futurs patients. Je vous ai rencontrée après bien des années de divans divers, qui me donnaient la sensation d’avancer, sans jamais éradiquer mon problème. Et vous êtes entrer dans ma vie… A l’issue de mon 1er RDV, je savais que j’étais au bon endroit. Si votre côté « très directe » m’a perturbé les premières secondes, j’ai vite saisi l’utilité de toutes vos questions si intimes. Je crois qu’en une seule séance avec vous, je suis allé plus loin qu’avec tous les autres réunis ! Que de temps perdu ! Je ne vous remercierais jamais assez chère Valérie. Stéphane »

Séverine : intense

« J’ai trouvé la séance intense en énergie et en informations. Votre approche est très directe, et je me suis sentie guidée tout le long avec bienveillance et force. L’appel à l’inconscient en déclinant les lettres du mot HARMONIE est puissant, idem pour le mot OASIS. J’ai ressenti une sensation d’apaisement intérieur dès la fin des pleurs. Le ressenti que j’ai eu, c’est d’avoir lâché le passé. Séverine »

Kayna : un pouvoir ou un don ?

 

« J’ai rencontré ce médecin après avoir consulté une vingtaine de spécialités sur Paris, et après avoir déboursé énormément d'argent. Cela fait maintenant 3 ans et demie que nous sommes mariés, et nous étions au bord du divorce . Nous avons joué la carte de la dernière chance en allant consulter le docteur Valerie Grumelin.... Le docteur a vite cerné mon personnage, ainsi que celui de mon mari... Je ne sais pas comment elle a réussi à nous résoudre notre problème en un seul rendez-vous. Je me pose encore la question car elle nous a pas consulté, mais uniquement donné des conseils, et elle a pris le temps de cerner nos caractères.... Je me pose tous les matins la questions si cette Femme a un pouvoir ... a un Don.... en tout cas la dernière carte a payé !!!!! Nous avons enfin résolu notre problème de couple et nous pouvons enfin VIVRE comme un couple marié. Kayna »

 

Stéphanie : « jai besoin d’un rythme comme le vôtre »

«  La séance de décryptage a été intense. J’ai besoin d’un rythme comme le vôtre pour être secouée et pour aller de l’avant. Sur le fond de notre échange, il y a des choses dont j’avais conscience, et d’autres qui ne m’avaient jamais effleuré l’esprit. J’ai vraiment envie de me battre contre ce manque de confiance et je dois apprendre à me pardonner de mes erreurs, à ne plus les reproduire. Je vais donc réfléchir à comment être une lionne, ou à comment me rendre compte que je le suis déjà au fond de moi. Stéphanie »

NB. A la demande des patients, certains prénoms ont été changés. Vous pouvez retrouver la plupart des commentaires dans les avis Google relatifs aux psychothérapies brèves de Valérie, ainsi que dans les avis Facebook. De nombreux témoignages sont également accessible sur la chaine Youtube.

Savez-vous décrypter les messages que votre corps vous envoi ?

 

Votre corps vous parle !

Entendez-vous les messages que votre corps vous envoi ? Les appels qu’il vous lance ? Dans son livre « Mon corps me dit »  la spécialiste des thérapies brèves Valérie Grumelin cartographie le corps humain, pour nous offrir de décrypter ses messages, pour comprendre les origines de nos maux, bien au-delà de traiter leurs conséquences. Comme dans la culture asiatique, il s’agit d’en tenir compte pour élaborer des protocoles de guérison, qu’ils soient physiologiques, psychologiques ou émotionnels.

« A partir d’histoires vécues qui témoignent de tel ou tel symptôme courant, le lecteur peut s’identifier aux problèmes abordés et comprendre l’impact tacite et récurrent de ses propres maux, reflets des épreuves traumatisantes qu’il a subies au cours de son existence. Une fois la douleur « conscientisée », je propose ensuite des exercices pour l’évacuer, un premier pas vers le chemin de la guérison. »
Valérie Grumelin

Envie d’acheter MON CORPS ME DIT ?

 

Prendre rdv pour une consultation

Intéressé par la psychothérapie brève avec Valérie Grumelin ?

Les rendez-vous de consultation pour une psychothérapie brève ont lieu du lundi au vendredi, de 9 heures à 19 heures, au cabinet, ou en ligne :
+33 (0)6 60 56 08 06

vgh@valeriegrumelin.com
Skype: valeriegrumelin
N’hésitez pas à remplir le formulaire de contact !
Psychanalyste, thérapies brèves cognitives et comportementales

76, Bd des Batignolles

Paris 75017 France

m° Rome ou Villiers Ligne 2

Article sur l Erotomanie de Valerie Grumelin therapie tcc paris

Érotomanie, définition, test et traitements des délires érotomaniaques

L’érotomanie, ou syndrome de Clérambault, est le terme employé pour désigner les amoureux imaginaires. Heureusement très rare, elle touche majoritairement les femmes. Comment expliquer cette passion pathologique ? Peut-on se sortir du délire érotomaniaque ? Le point avec Valérie Grumelin, psychanalyste à Paris.

Avant de parler de test et de traitement, définissons l’érotomanie

Définition de l’érotomanie

Le syndrome de Clérambault ou la conviction d’un amour imaginaire

L'érotomanie définit un trouble psychologique délirant qui se caractérise par la conviction chez un individu (« érotomane » ) qu'il est aimé par un autre. Elle prend une forme obsédante qui se fixe généralement sur un individu au départ inconnu, voire une personnalité publique. Cette conviction se traduit chez l'érotomane par une forme de harcèlement pour provoquer la rencontre et faire avouer l'autre sur ses prétendus sentiments.

Dépression, rancune et agressivité

Si cet amour fictif n'est pas déclaré, la personne érotomane peut céder à la dépression, puis à la rancune et à l'agressivité. Conduisant à de véritables délires érotomaniaques, ce trouble touche très majoritairement les femmes.

Délire érotomaniaque Vs. Crise de paranoïa

L’extrême opposé de l’érotomanie est la paranoïa, trouble mental qui se manifeste par une méfiance exagérée à l’égard des autres, l’interprétation négative de la moindre parole, le soupçon ou encore l’agressivité. La personne paranoïaque se sent persécutée en permanence, elle a l’impression qu’on lui veut du mal.

Les causes et symptômes du délire érotomaniaque

Quelles en sont les causes ?

« La cause de l’érotomanie est une non reconnaissance narcissique par les parents. C’est très compliqué parce que cela vient aussi et d’abord de la personnalité des parents. Quand on a une relation normale avec eux, ils nous font des câlins, des bisous, ils nous montrent de l’intérêt. Mais si une femme n’a jamais eu d’attention physique ou affective de la part ses parents, elle va interpréter la moindre petite attention comme du désir sexuel, rapporte Valérie Grumelin. Érotomane, elle se fabrique alors une relation platonique et cela lui fait un bien fou. Très souvent, les victimes de délires érotomaniaques sont des enfants issus d’une famille toxique au sein de laquelle ils ont juste reçu le strict minimum pour s’en sortir. Le délire érotomaniaque peut par exemple concerner quelqu’un dont les parents étaient alcooliques, pas à la hauteur… ».

Les symptômes du syndrome de Clérambault

La personne érotomane a la conviction délirante d’être aimé(e) par quelqu’un. Elle va s’imaginer que tous ses gestes, paroles, likes sur les réseaux sociaux, sont des preuves d’amour que l’autre lui envoie. Avec de nombreux arguments, la victime du syndrome de Clérambault va tenter de démontrer à son entourage qu’elle vit une belle histoire d’amour.

Quels tests et quels traitements pour les érotomanes ?

Comment tester l’érotomanie ?

« Pour diagnostiquer l’érotomanie, le test n’existe pas. Mais bien qu’il n’y ai pas de test spécifique à effectuer, le diagnostic n’est pas difficile à poser. On s’en rend compte lorsque la patiente vient de consulter et qu’elle nous parle. Elle s’invente un monde et la plupart du temps, la personne dont elle est amoureuse ne le sait même pas », indique la psychanalyste.

Quels traitement contre le délire érotomaniaque ?

« Le traitement de l’érotomanie consiste à apprendre à la patiente érotomane ce que représente l’estime de soi, ce que cela signifie d’avoir été aimée, écoutée et comprise par ses parents », explique la spécialiste.

DSM-5

Selon les critères DSM-5, l’érotomanie fait partie des troubles délirants.

Traiter le syndrome de Clérambault en thérapie brève avec Valérie Grumelin

Valérie Grumelin reçoit du lundi au vendredi à son Cabinet de thérapies brèves situé à Paris 17e. Elle officie également à distance via Skype et WhatsApp. Elle parle le français, l’anglais, l’espagnol et l’hebreux.

Sa devise ?

« Rendre perfectible notre imperfection en comprenant les raisons causes et conséquences de nos diverses souffrances afin de s'épanouir et se réaliser : Libre, authentique et aligné. »

Comment prendre RDV?

Pour une thérapie brève avec Valérie Grumelin, ou simplement pour échanger sur le sujet des délires érotomaniaques, plusieurs options s’offrent à vous…
Valérie Grumelin - Psychanalyste, thérapies brèves cognitives et comportementales

76, Bd des Batignolles

Paris 75017 France

m° Rome ou Villiers Ligne 2
+33 (0)6 60 56 08 06

vgh@valeriegrumelin.com
Skype: valeriegrumelin

Demande de rdv pour consultation
article de valerie grumelin sur la dysmorphophobie

Soigner la dysmorphophobie : définition, symptômes et traitement

Les chirurgiens plasticiens sont de plus en plus nombreux à s’alerter de l’augmentation des cas de dysmorphophobie parmi les candidats à la chirurgie esthétique qui poussent la porte de leurs cabinets, de plus en plus jeunes, et avec une frénésie encouragée par la popularité des filtres proposés par certains réseaux sociaux, tel Snapshat. Qu’est-ce que la dysmorphophobie, quels sont ses symptômes et comment la soigner ? Intervenant régulièrement dans les médias à ce sujet, la psychologue Valérie Grumelin propose un traitement de la dysmorphophobie aussi bref qu’efficace. ORIUS apporte ainsi une réponse aux insatisfaits de la chirurgie esthetique et aux dysmorphophobes.

Avant de voir comment la soigner, définissons la dysmorphophobie et ses symptômes

Définir la dysmorphie et les symptômes de la dysmorphophobie

La dysmorphie désigne généralement une anomalie physique, tandis que la dysmorphophobie définit quant à elle un TOC (Trouble Obsessionnel Compulsif) correspondant à une peur de la dysmorphie corporelle. Telle est serait la définition de la dysmorphophobie. Les symptômes sont représentés par des complexes physiques peu objectifs et la volonté d’opérer des corrections corporelles. Les dysmorphophobiques sont obsédées par l’image qu’elles pensent renvoyer d’elles, la plupart focalise sur une partie du corps jugé difforme. Sur le plan psychologique, cet écart d’appréciation entre perception et réalité est appelé dysmorphisme.

L’insatisfaction perpétuelle

Puissant symptôme de la dysmorphophobie, l’insatisfaction perpétuelle des patients de chirurgiens esthétiques. Certains patients restent en permanence insatisfaits de leurs interventions, et le signal d'alarme devrait être celui-ci. Passer soudainement du désir d'une intervention à un autre désir pour une nouvelle partie du corps, et ceci continuant dans une spirale descendante vers l’addiction. Le risque de dérives obsessionnelles quant à l’image de soi est toujours bien présent dans ce genre de situation. La chirurgie peut alors devenir un raccourci pour les patients qui évitent une réflexion profonde sur leur mal être existentiel, tandis qu’en réalité, elle fait écran à ce qu'il s'est passé pendant la genèse de leur propre naissance.

ORIUS, traitement efficace contre la peur de dysmorphie

ORIUS

ORIUS représente un traitement de la dysmorphophobie pour bon nombre de patients concernés. Comment savoir si traiter sa dysmorphophobie avec Ma technique du Rebirth intra-utérin : ORIUS est pertinent ? Valérie Grumelin a identifié 11 profils psychologiques pour lesquels ORIUS peut traiter la dysmorphophobie. Les symptômes sont une chose, le contexte en est une autre. ORIUS peut représenter un traitement de la dysmorphophobie dans les cas de figure suivants :

Être né d’une grossesse accidentelle, non désirée
Avoir été espéré en tant que sexe opposé au sien
Être né après un bébé frère ou sœur décédé
Avoir vécu un abus ou des attouchements sexuels
Être un ou une enfant adopté(e) en crise de recherche d’identité
Être issu d’un couple illégitime
Avoir perdu un jumeau en période de gestation
Être né après un avortement
Avoir des problèmes de poids(en trop ou en moins) qui masqueraient ou cacheraient une fragilité émotionnelle non résolue
Être issu de parents défaillants ou dépressifs
Être né aux forceps ou par césarienne

Les mécanismes psychologiques qui conduisent à la peur d’une dysmorphie

Chez les garçons

Si une famille désirait une fille et qu'elle a eu un garçon, fantasmé en fille, durant les 9 mois ce garçon ira consulter pour enlever sa gynécomastie où ses poignées d'amour mais ne se sentira pas davantage « narcisé » dans son masculin. Il en viendra peut-être à envisager une augmentation pénienne. Mais dans son masculin intérieur psychologique et mental, il ne sentira jamais suffisamment à l'aise. Ne se considérant pas assez actif avec les femmes, en manque de moteur et de projection, et plus souvent dans l’accueil et la compréhension. Il aura beau prendre tous les masques de garçon il ne se sentira jamais suffisamment à sa place d’homme, car il n’aura pas été « narcisé » après sa naissance par ses parents qui l’avaient désiré fille.

Chez les filles

Idem pour une fille qui, alors qu'elle n’est pas consciente d'avoir été fantasmée garçon à la période de sa propre genèse, viendrait consulter pour une augmentation mammaire. Elle resterait insatisfaite du résultat et demanderait au chirurgien des prothèse de plus en plus volumineuses. Une bouche plus grande plus pulpeuses, des fesses plus rebondies, un sexe plus conforme à son idée du féminin.

Un traitement efficace à disposition des dysmorphophobes

Orius, technique de restauration narcissique, permet à ses patients d'aller travailler leur mal-être existentiel en une seule séance, pour peaufiner ensuite avec la chirurgie esthétique, afin d’être en accord avec son harmonie intérieure et son image extérieure. Pour une chirurgie esthétique efficace et réussie, Orius apporte la réponse à ces patients en mal de représentation harmonieuse, un traitement contre la dysmorphophobie.

Découvrir ORIUS, technique de restauration narcissique

Prendre rdv pour une consultation

l'hypersensibilité-psychothérapies Valerie Grumelin

D’où vient l’hypersensibilité ? Zoom sur ses caractéristiques avec une psychanalyste spécialisée

Publication du carnet sur l'hypersensibilite de valerie grumelin psychanalyste

 

 

L’hypersensibilité désigne une sensibilité plus haute que la normale. Un trait de caractère qui peut rendre la vie impossible. D’où vient l’hypersensibilité ? Comment apprendre à la gérer ? Explications avec Valérie Grumelin-Halimi, psychanalyste spécialisée.

La sensibilité extrême sous toutes ses formes

Les caractéristiques de l’hypersensible

L’hypersensibilité n’est pas une maladie mais un trait de caractère, définit par une sensibilité extrême au monde qui nous entoure. « Dans hypersensibilité, on entend « sensibilité » et « hyper ». Cela signifie que l’on vit les choses de manière beaucoup plus intense que la plupart des gens, et que l’on est dans l’incapacité de pouvoir se protéger des émotions de l’entourage, qu’il soit proche ou lointain. « Les gens hypersensibles sont très doux, très raffinés, et ils évoluent généralement dans des milieux créatifs », commente Valérie Grumelin-Halimi, psychanalyste spécialisée en hypersensibilité émotionnelle.

Les différents types de sensibilité exacerbée

Émotionnelle

L’hypersensibilité émotionnelle désigne le fait de réagir fortement aux stimulis émotionnels puisque l’on appréhende le monde à travers ses émotions. « Les ressentis et perceptions sont décuplées. « L’hypersensible est très réceptif à ce qui l’entoure, il a une forte émotivité et une grande expressivité », observe la psychanalyste de l’hypersensibilité.

Sensorielle

L’hypersensibilité sensorielle a trait au toucher, c’est-à-dire qu’un simple effleurement peut gêner la personne hypersensible et atteindre tous ses sens. « C’est quelqu’un qui est « à fleur de peau ». Le moindre toucher subtil va lui aiguiser tous ses sens », souligne la psy. Spécialiste des hypersensibles, elle en reçoit chaque jour à son cabinet.

Immédiate ou retardée

Comme son nom l’indique, l’hypersensibilité immédiate se déclenche tout de suite tandis que l’hypersensibilité retardée retentit après coup. « Par exemple, on regarde les informations cela nous coupe l’appétit », commente la psychothérapeute de l’hypersensibilité Valérie Grumelin-Halimi. Dans l’hypersensibilité retardée, ce qui nous touche va faire écho à un événement passé enfoui dans la mémoire sensorielle et ainsi nous replonger dans une espèce de dépression.

Olfactive

L’hypersensibilité olfactive se caractérise par une sensibilité extrême aux odeurs. « On peut entrer dans une pièce et sentir une odeur qui nous plaît ou déplaît parce qu’elle nous rappelle quelque chose et nous fait revivre une période », souligne Valérie Grumelin. L’hypersensibilité olfactive peut s’avérer très gênante dans certaines situations.

Auditive

Aussi appelée hyperacousie, l’hypersensibilité auditive se caractérise par une intolérance à certains sons. Parmi les caractéristiques de l’hypersensibilité auditive, on remarque qu’elle peut être innée ou se développer à la suite d’un choc émotionnel ou d’un stress post-traumatique.

Les caractéristiques d'une personne hypersensible

« Une personne hypersensible est quelqu’un de délicat, de doux, très empathique avec tout ce qui l’entoure. Elle prend tout pour elle, tout la touche. Le malheur des uns, le malheur des autres. Tout la réjouit ou tout la rend triste. C’est une véritable éponge émotionnelle », explique la psychanalyste spécialiste des hypersensibles.

D'où vient l'hypersensibilité ?

Le rôle de l’éducation

Pour comprendre d’où vient l’hypersensibilité, il convient d’observer l’enfance. Ce trait de personnalité vient ainsi très souvent de l’éducation. Il peut s’agir de quelque chose qui s’est passé pendant la toute petite enfance, voire même pendant la genèse. « Au cours de la période intra-utérine, l’enfant passe neuf mois à être une éponge émotionnelle dans le ventre de sa mère. Autrement dit, les émotions de la mère impactent le fœtus », ajoute l’experte en émotions.

 

Le facteur de précocité

A la question « d’où vient l’hypersensibilité ? », on peut également répondre « d’un haut potentiel ». L’enfant surdoué présente ainsi les caractéristiques de l’hypersensibilité : des capacités visuelles, olfactives, gustatives, auditives et kinesthésiques hors norme. Il scrute, perçoit et analyse tout dans les moindres détails. Sa sensibilité émotionnelle est aussi

exacerbée, il ressent les choses avec intensité, ce qui peut le fragiliser dans son rapport aux autres.

Quel test pour confirmer le diagnostic ?

Pour valider la présence des caractéristiques d’une hypersensibilité, on va évaluer nos réactions en fonction de nos cinq sens : l’ouïe, l’odorat, le goût, le toucher et la vue. « Qu’est-ce que je n’arrive pas à supporter de regarder ? », « Qu’est-ce que je n’arrive pas à supporter d’entendre ? », « Quelles odeurs je n’arrive pas à supporter ? » ou encore « Qu’est-ce que je n’arrive pas à supporter de sentir sur mon corps ? » « Si l’on s’aperçoit qu’il y a plus de trois choses que l’on n’arrive pas à supporter alors on est hypersensible », précise la psychanalyste spécialiste de l’hypersensibilité émotionnelle.

Que faire pour mieux gérer ses émotions et son ressenti ?

« Le meilleur moyen pour apprendre à gérer son hypersensibilité, c’est de consulter un psychologue afin de comprendre où s’est formé ce nœud et de déterminer s’il est traumatique ou réflexe », préconise Valérie Grumelin-Halimi. « En attendant, on doit commencer par prendre de la distance dès lors que l’on sent que l’on est en train d’absorber les émotions des autres et que cela nous touche. On peut aussi s’auto-discipliner en pratiquant des activités qui aident à mieux gérer nos émotions tels que la méditation, le yoga ou encore faire du sport pour évacuer le stress. »

Valérie Grumelin-Halimi est l’auteur de Je suis timide et je m’en sers et Mon corps me dit aux éditions Guy Trédaniel. Son site : www.valeriegrumelin.com

Besoin d’un RDV avec un thérapeute spécialisé en hypersensibilité ?

Valérie Grumelin, psychothérapeute experte en déblocage émotionnel

Besoin de comprendre d’où vient votre hypersensibilité ? De valider des caractéristiques de l’hypersensible ? Si Valérie Grumelin reçoit du lundi au vendredi à son Cabinet situé à Paris 17e, elle officie également à distance via Skype et WhatsApp. Elle parle le français, l’anglais, l’espagnol et l’hebreux.

Sa devise ? « Rendre perfectible notre imperfection en comprenant les raisons causes et conséquences de nos diverses souffrances afin de s'épanouir et se réaliser : Libre, authentique et aligné. »

Prendre RDV

Psychanalyste, thérapies brèves cognitives et comportementales 76, Bd des Batignolles Paris 75017 France m° Rome ou Villiers Ligne 2

+33 (0)6 60 56 08 06 vgh@valeriegrumelin.com

Skype: valeriegrumelin

Call for an appointment or any information. Llamar para tomar cita o para cualquier informacion.

Prendre rdv pour une consultation

Article de Valerie Grumelin au sujet de l'infertilité liee au stress

Les problèmes d’infertilité liés au stress

Le stress complexifie la capacité d’accueillir les bonnes choses de la vie. Les personnes stressées voient souvent le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Ils n’arrivent pas à apprécier une bonne nouvelle si toutes les conditions périphériques ne sont pas elles aussi positives.

Elles ont du mal à se réjouir alors qu’il y a tellement de problèmes qu’elles n’ont pas encore pu surmonter : dans leur famille, dans leur couple, dans leur travail ou quant à la pertinence de donner vie dans l’état actuel du monde. Ce sont des personnes hyper sensibles et hyper réactives qui amplifient plus ou moins consciemment à l’extrême les éléments perturbateurs qui l’entourent.

Ce stress impactant à la fois la capacité d’accueil de la patiente, et la projection du patient, peut induire une infertilité liée au stress, souvent dite « infertilité inexpliquée ». Dans le cadre de l’infertilité liée au stress, il s’agit donc de détecter chez ces patients le stress familiale ayant pu les impacter dès leur naissance ou durant leur petite enfance : des parents très autoritaires, absents, non protecteurs, immatures, non attentionnés, non impliqués ou pas suffisamment « bons ».

En quelques séances, le patient victime d’infertilité liée au stress retrouve un état de sérénité qu’il n’a parfois même jamais ressenti auparavant. Sa capacité d’accueil est considérablement augmentée et une grossesse survient très rapidement. Dans le cadre du traitement de l’infertilité, le Dr Bied Damon et moi-même avons durant 5 années pris en charge de nombreux patients souffrant d’infertilité liées au stress. L’augmentation des chances de tomber enceinte en moins d’un an est très encourageante puisque toutes causes d’infertilité confondues, O.R.I.U.S. offre une issue favorable à la grossesse dans plus de 70% des cas « en spontané », et jusqu’à 80% dans le cadre d’un parcours PMA ! 

 


Prendre rdv pour une consultation

Personne consultant un test de fertilité

ORIUS pour traiter l’infertilité inexpliquée

Le traitement naturel de l'infertilité

L’infertilité inexpliquée est le terme que les médecins utilisent lorsque tous les examens médicaux liés au dépistage des anomalies physiques n’ont rien révélé d’anormal. Le patient victime d’infertilité inexpliquée se retrouve face à un problème d’origine inconnu, qu’il ne peut comprendre vu que personne ne sait le lui expliquer.

Il est alors naturellement perdu face à cette énigme qui dépasse le corps médicale et qu’il perçoit souvent comme une injustice. Il se sent coupable, et jugé comme ne souffrant d’une véritable infertilité, souvent renvoyé par son entourage à d’éventuels problèmes obsessionnels liés à son désir d’enfanter. « Arrête d’y penser et ça viendra tout seul ! » «  N’y pense plus, c’est dans la tête ! ».

L’infertilité inexpliquée est pourtant, selon moi, une bonne nouvelle ! Finalement, en déblayant le champs des émotions plus ou moins conscientes, le patient victime d’infertilité inexpliquée, par l’écoute et la compréhension de son passif émotionnel, finit après quelques séances, par donner vie. Dans le cadre du traitement de l’infertilité, le Dr Bied Damon et moi-même avons durant 5 années pris en charge de nombreux patients souffrant d’infertilité inexpliquée.

L’augmentation des chances de tomber enceinte en moins d’un an est très encourageante puisque toutes causes d’infertilité confondues, O.R.I.U.S. offre une issue favorable à la grossesse dans plus de 70% des cas « en spontané », et jusqu’à 80% dans le cadre d’un parcours PMA


Prendre rdv pour une consultation

article de valerie grumelin sur les ovaires polykystique et sa therapie orius

ORIUS pour traiter le syndrôme des ovaires polykystiques

Les ovaires polykystiques ou dits PLK 

Les PLK sont l’une des premières causes d’infertilité chez la femme. Les ovaires polykystiques représentent environ 8% des cas d’infertiles féminine. Il s’agit d’un excès d’androgènes, hormone stimulant ou contrôlant le développement et le maintien du caractère masculin.

Traitée par la Méthode O.R.I.U.S., une femme possédant un excès d’androgènes retrouve aussi son équilibre féminin. En effet, souvent désirée garçon ou ayant jalousé pendant l’enfance son frère et ses droit liés aux dits « sexe fort », elle exerce un rapport de force contre la gente masculine en voulant se montrer plus forte ou aussi forte. La patiente aimerait lâcher prise mais quelque chose la pousse inexorablement à lutter en permanence par la rébellion et la compétition avec les garçons, et plus tard les hommes. Dans le langage familier, on pourrait presque dire que ces femmes sont « couillues ».

Dans le cadre du traitement de l’infertilité, le Dr Bied Damon et moi-même avons durant 5 années pris en charge de nombreuses patientes souffrant d’ovaires polykystiques. L’augmentation des chances de tomber enceinte en moins d’un an est très encourageante puisque toutes causes d’infertilité confondues, O.R.I.U.S. offre une issue favorable à la grossesse dans plus de 70% des cas « en spontané », et jusqu’à 80% dans le cadre d’un parcours PMA ! 


Demande de rdv pour consultation