L'harmonie du couple

Souffrance du couple, harmonie du couple : Comment sauver mon mariage?

La construction commune et individuelle de couple

Retrouver la bonne distance entre les deux membres du couple, orienter l’intérêt de chacun d’eux vers leur construction commune et individuelle de couple, pour en découvrir les contradictions, et les non- dits, les faire évoluer sans aucun jugement.

La thérapie de couple

Contrairement aux thérapies individuelles où le travail interprétatif concerne les processus psychiques d’une personne, dans les thérapies de couple le thérapeute interprète la dynamique du couple en servant de médiateur bienveillant et impartial.

L'accompagnement dans la thérapie de couple

Je reçois les couples ensemble et séparément afin de les préparer l’un et l’autre, à un accompagnement optimal dans le respect et l’écoute de chacun, afin de leur offrir une nouvelle capacité d’harmonie.

Médiation familiale et conseil conjugal

Une thérapie de couple est plus saine qu’un mauvais divorce, qui se retournera, contre les enfants en cas de déception de celui des deux conjoints qui continuera en secret, à aimer l’autre et à le lui faire payer.

Les carences affectives qui ressurgissent au travers du couple :

Les carences affectives chez le jumeaux

 

 

Pour la majorité des nouveaux  nés ,après 9 mois de relation fusionnelle intra-utérine avec leur maman,  la priorité est de se faire reconnaitre, aimer par leur mère puis par leurs parents.Pour cela il sont prêt à tout , devenir le bon petit afin de correspondre au mieux au attentes parentales.Pour les jumeaux la priorité est différente, il constitue à eux deux le binôme parfait. Pendant , toute la grossesse une relation s’est solidement établie entre eux. L’un a pris soin de l’autre et parfois même un rapport de force peut s’être créé entre eux .

Lorsque ce sont des vrais jumeaux ou des vraies jumelles (monozygote), l’un des 2 a pris d’avantage une attitude dominante masculine “protectrice”, l’autre feminine “accueillante” .Lorsqu’ils grandissent ensemble, ils continuent à se suffir l’un à l’autre , ils peuvent ressentir ensemble ce sentiment d’entente parfaite et de cohésion intuitive .  Quand ils grandissent et qu’ ils doivent se séparer pour prendre chacun leur chemin de vie,  ils vont essayer de retrouver  l’osmose déjà connue dans leur binôme de jumeaux mais cette fois-ci, avec le compagnon du sexe oppose dans le cadre d’une relation amoureuse,et c’est là que la relation peut se corser!

Une femme trop dominatrice, castratrice en lutte avec son compagnon masculin qui lui, aura du mal à trouver sa place d’homme avec sa partenaire, ou un homme Issu de 2 jumeaux qui entendrait de sa compagne les reproches d ‘être; trop discret, effacé, peu entreprenant, ayant trop d’attente à son endroit, et se laissant porter, la relation affective est alors difficile .
Le manque d’ affection se fait alors ressentir, les carences affectives naissent, l’ incompréhension , les doutes, les remises en question sur la capacité d’aimer ou d’être aimé tel que l’on est.
Ce manque d’ affection peut alors devenir
chronique , donnant l’impression aux jumeaux de ne rien retrouver de cette affection et tendresse originelle.

Difficile parfois de trouver sa place, sa confiance en soi et de se sentir serein. Grâce à Orius ou à ma technique de Rebirth intra-utérin, le jumeau renait  libre, authentique et serein, en ayant aligné et réuni le masculin feminin en lui.

Manque d’apports affectifs : absence d’attention, manque d’empathie et manque de protection.

Suivi thérapeutique psy de la dépression du stress trouble bipolaire à Paris

 

- Elle a l’impression d’être destinée à toujours rester seule, à ne jamais trouver d’épanouissement, à ne jamais parvenir à être entendue ou comprise, à ne pas mériter.

- Elle ressent une sensation de vide, de solitude et d’absence avec la certitude douloureuse et angoissante d’être condamnée à la solitude. La carence affective est liée aux ressentis de l’enfant négligé.
La personne a la certitude que les autres ne donneront pas le soutient affectif dont elle a besoin.

On peut distinguer trois catégories principales :

Manque d’apports affectifs : absence d’attention, d’affection, de chaleur, ou d’une présence amicale.
Manque d’empathie : absence de quelqu’un de compréhensif qui vous écoute et de quelqu’un à qui parler de soi-même.
Manque de protection : absence de quelqu’un de fort qui guide et conseille.
C’est ainsi que ce besoin non comblé de tendresse , continue à crier en soi. Une personne en carence affective va chercher à combler ce manque. Elle va demander (consciemment ou non) aux personnes qu’elle côtoie, de la combler, comme si celles-ci étaient susceptibles de pouvoir compenser ce qu’elle n’a pas reçu comme tendresse, comme affection, comme sécurité.

Elle aura l’impression de ne jamais être assez prise en considération, jamais être assez aimée, et ce manque est en fait l’écho de ce qui lui a jadis manqué de la part de ses parents. Ce qu’on lui donne n’est jamais assez puisque cela ne peut emplir le manque qui vient de l’enfance. Mais l’inverse est aussi possible : si un parent a surprotégé son enfant, l’adulte plus tard va rechercher cette même surprotection, cette même forme d’amour.

 

Est il le bon partenaire?

 

Thérapie de couple et médiation familiale cabinet psychologie à Paris

 

Dans le couple, cela donne par exemple, un partenaire qui veut à tout prix être aimé. Il est dans une telle attente d’amour que cela peut faire peur et étouffer l'autre. Et même quand on l’aime, il ne se sent jamais assez aimé. Il peut douter de l’amour que l’on lui porte car il ne se sent pas digne d’être aimé. Il a donc un manque de confiance en lui, ne se sent pas une belle personne, voire complexé, pas attirant et manque d’estime. La moindre remarque ou attitude sera interprétée comme un refus, un rejet, un abandon ou un manque d’amour, et cela tend à provoquer un mal-être, des frustrations, des peurs et des angoisses caractéristiques.

Cette peur de ne pas être aimé, fausse le jugement et emmène en dehors de la réalité. « Et la peur génère 3 types de comportements. On peut la subir sans réagir, et c’est l’inhibition qui correspond à une sorte de souffrance dépressive. On peut plutôt prendre une position défensive : même quand on vous aime, vous n’y croyez pas. On refoule l’amour, on n’y croit pas, car on pense que ce n’est pas possible d’être aimé.
Et le troisième comportement possible face à la peur, c’est la fuite. La peur l’emporte sur le désir d’être aimé qui pourtant est très présent.
Arrêter de croire que l’amour va panser les souffrances.

Un travail sur soi est indispensable pour identifier ses blessures. Comprendre pourquoi l’on fonctionne ainsi, avec des souffrances à répétition… Il faut apprendre à s’aimer soi-même, travailler sur la confiance en soi. Sentir que notre souffrance prend sa racine dans notre passé. Au final, il faut se reconstruire faire le point de ses carences, les soigner en , en prenant conscience pour enfin accepter d’aimer et être aimé(e).

 

Le couple fusionnel

Les signes permettant d’identifier l’existence d’une carence affective, sont nombreux. Lorsqu’on souffre de carence affective, on a le don de se lancer dans des relations de couple souffrantes. On attend de la part de l’autre qu’il nous donne ce que l’on n’a pas reçu durant notre enfance. C’est à dire l’affection, la reconnaissance, l’attention, etc… Toutes ces situations répétitives développent des mécanismes de défense compensatoire.

Cette carence affective, c’est un besoin fondamental qui n’a pas été comblé. Avant de naître, un enfant a vécu dans le ventre de sa mère pendant 9 mois. Il y a été enveloppé, bercé et porté le plus naturellement, lorsqu’ il fut désiré.

Quand il vient au monde, il ne peut pas brutalement, cesser d’avoir besoin de contact humain. L’enfant, comme l’adulte plus tard, garde donc le besoin d’être chéri, enveloppé, d’être câliné.

Au niveau de l’enfance, si les parents gardent une distance, l’enfant va être en demande, en recherche, en quête pour être pris dans les bras. Et le besoin de contact, de tendresse est aussi important que le besoin de chaleur ou de nourriture. De la carence peut venir la souffrance, c’est une situation douloureuse que l’on n’a pas pu gérer et digérer.

Il est difficile de définir ce que ressent une personne en carence affective.

relation-divorce-separation-problemes-conjugaux-infertilite-3

 

Le Rebirth intra utérin pour traiter la sexualité inassouvie du couple

Etre soi-même..pour être heureux dans sa vie

Notre corps nous dit tout, encore faut- il savoir l’écouter et l’entendre…en évitant de le maltraiter.

Dans le cadre de mes thérapies, je propose au couple une connaissance approfondie de chacun, afin d’envisager ensemble une harmonie sexuelle aboutie.

Bien souvent c’est par pudeur et manque de communication que les échanges restent encore superficiels et maladroits en matière d’épanouissement sexuel .  A travers la thérapie comportementale, chacun se délivre de ses doutes et traumatismes,  faisant le chemin  vers lui même, pour se rejoindre dans l’orgasme.

L’exercice de Rebirth intra utérin est une méthode révolutionnaire

pour  revivre sa propre naissance, sans traumatisme cette fois, intégrant les points positifs de sa vie d’aujourd’hui, lui  donnant des ressources vitales, en se servant  d’ un lieu sûr, replacé dans son cerveau reptilien, comme effaçant le cheval de Troie de son ordinateur central, responsable de ses diverses souffrances.

Avec cette méthode révolutionnaire, je permets au patient de se fabriquer un lieu sûr, que je repositionne dans son cerveau reptilien, celui responsable de ses réflexes incontrôlés, et qui l’accueillera, cette fois à la sortie utérine. Les cinq sens seront donc pris en charge et donneront au patient une renaissance sereine et douce, dans sa vraie identité sexuelle.
Il n ‘a plus à porter le poids de son passé ou celui de ses parents,il ressentira durant l’exercice sa nature sexuée et retrouvera un confort sexuel pour toujours. Evacuer les périodes sombres de son existence.
C’est comme une renaissance, une deuxième chance, que l’on se donne et que l’on peut faire même à l’âge adulte :  La séance dure  seulement une heure, détendu et conscient et se fait par le rythme scandé de l'audio scan utilisé en EMDR. Efficacité garantie.Une révolution pour chacun! C’est ainsi qu’avoir été désirée fille alors que l’on est un garçon peut expliquer une virilité amoindrie, des difficultés de procréer et un manque de libido. Vice versa pour une fille qui aurait été désirée en garçon, n’acceptant pas de faire place en elle à  l’accueil de l’homme, habitée » fantasmatiquement » par le sexe masculin désirée par sa mère inconsciemment durant sa grossesse. Ainsi, se situant souvent en rapport de force et castratrice envers le sexe masculin, occasionnerait alors des difficultés de ressenti sexuel et une difficulté à tomber enceinte .

J’explique et traite ainsi les causes non expliquées d’infertilité ou d’échec de grossesse. Après un Rebirth intra-utérin nombreuses patientes tombent enceintes. Chacun est enfin à sa place et tout va pour le mieux.